Allons-nous tous porter des lunettes dans le futur ?

Ça y est, les lunettes connectées de Facebook arrivent sur le bout de notre nez et en plus, pour un prix relativement raisonnable. Il faut compter environ 300 dollars pour ce petit bijou technologique conçu en collaboration avec Ray Ban. Un budget abordable qui pourrait bien faire exploser les ventes du réseau social, mais aussi et surtout révolutionner notre façon de vivre.

Oui mais pour nous, il faudra encore attendre…

Google et SnapChat s’ étaient déjà cassé les dents sur ce secteur très particulier et quant à Samsung et Apple, ils en parlent depuis bien longtemps, mais nous ne voyons toujours rien venir. Beaucoup espèrent par ailleurs voir Tim Cook annoncer leur sortie en grande pompe lors de la Keynote du 14 septembre, mais pour le moment, c’est bien Facebook qui avance sur ce terrain – certes passionnant – mais néanmoins glissant. On le sait, Facebook mise énormément sur les réalités virtuelles et augmentées, via entre autres sa gamme de casques Oculus. 

Ces lunettes connectées constituent un excellent point de départ pour toucher un très large public. Le marché pourrait mêm​​e être largement plus important que celui des montres, voire même faire disparaître à tout jamais le smartphone. Enfin, pas encore car pour cette version, vous aurez besoin de ce dernier pour vous connecter à Internet via le Bluetooth. Les lunettes sont disponibles en 20 combinaisons différentes pour les verres, les montures et les couleurs. Le client à aussi le choix entre des verres simples, teintés ou progressifs. 

Il y a cependant un problème de taille, car on ne peut pas les trouver partout dans le monde. Elles sont pour l’instant disponibles – logiquement – aux États-Unis, ainsi qu’en Australie, au Canada, en Irlande et en Grande-Bretagne. 

Parlons de la chose…

La grande surprise, c’est qu’elles sont aussi disponibles en Italie… 

Qu’est ce qui motive ce choix ? Mystère, car l’Italie n’est pas forcément réputée pour son ouverture d’esprit en ce qui concerne les nouvelles technologies ! 

En revanche, le fait que l’Europe francophone n’est pas concernée n’a rien d’étonnant. Facebook commence à s’habituer à l’ambiance syndicale qui règne chez nous et doit s’attendre à ce que ses lunettes créent des polémiques. L’avantage, mais aussi l’inconvénient de celles-ci, est qu’elles peuvent prendre des photos et des vidéos de 30 secondes. Et ce par simple commande vocale, il vous suffit juste de dire « Hey Facebook, prend une photo ! », et c’est fait. Néanmoins un témoin rouge avertit les personnes de l’entourage que vous êtes en train de filmer. Autant dire que nous devons nous attendre à avoir beaucoup de frictions. 

Un autre problème que pourrait poser ces lunettes, serait la pollution sonore qu’elle pourrait engendrer car elles peuvent aussi servir d’écouteurs. Il est clair que si tout le monde commence à écouter sa musique, la cacophonie va être insupportable. A voir donc dans quelle mesure le son reste localisé dans l’oreille (ce que l’on a du mal à imaginer sans les avoir testées). Même chose pour le kit main libre du téléphone, puisque vous avez aussi la possibilité de recevoir et de passer des appels téléphoniques. 

Les débuts d’une grande aventure ?

Vous l’aurez donc compris, il n’y a rien d’étonnant si la France n’est pas le premier pays dans lequel l’innovation arrive. Ces failles pourraient par ailleurs avoir un impact décisif sur le produit, pourtant très prometteur. D’autant plus que Facebook pourrait offrir la possibilité d’identifier les personnes qui sont regardées au travers des lunettes et quelque chose me dit que si ce n’est pas forcément la finalité du projet, il semble évident que cela en fait aussi partie (rappelons nous à ce propos, le slogan du réseau social).

Bon, maintenant que nous avons vu les potentiels points négatifs de ces Ray Ban Stories (c’est leur nom), voyons ce que l’avenir pourrait nous réserver…

Concernant les lunettes proprement dites, la recherche et les innovations qui lui seront liées pourraient tout d’abord dans l’avenir trouver de nombreuses solutions aux maladies de la vue. Voir même trouver des solutions très pratiques pour les malvoyants. Ne serait-ce que dans le cas simple dans lequel on y intègre un GPS spécifique avec guidage vocal. De plus, dans le domaine de la médecine et du monitoring, de nombreuses possibilités s’offrent à nous, notamment en mesurant des données physiques (médicales) comme la sueur, la réflexion de la couleur ou de la rétine des yeux, les battements de coeur (nous avons vu récemment qu’Apple arrivait à le faire avec des écouteurs), etc. D’autres applications sont prometteuses, comme par exemple équiper l’appareil de systèmes de zoom, d’identification de plantes, d’animaux, d’objets, d’œuvres d’art, ou de chef d’œuvre architecturaux. Voire même de donner la possibilité d’avoir toutes les informations relatives à ces derniers. Ces applications pourraient même s’étendre à l’immobilier pour obtenir des informations sur une maison à louer ou à vendre. Bref si la mayonnaise prend, nous devons nous attendre à de nombreuses innovations et certainement à une diminution drastique de la taille des smartphones jusqu’à peut être leur extinction complète. Mais ce n’est clairement pas tout, car la finalité du projet – nous y arrivons – consiste très clairement dans le développement des réalités virtuelles et augmentées. Imaginez vous balader dans un shopping center et entendre (ou voir) que le magasin à votre gauche est en train de vendre à un prix très intéressant le jeans pour lequel vous avez fait 10 recherches sur Google et dont vous avez partagé la photo sur votre mur Facebook ? Imaginez les possibilités de jouer ou de travailler dans des espaces hybrides entre des mondes virtuels et le monde réel ? Imaginez enfin le bouleversement dans la créativité : dans le reportage, dans la réalisation de films documentaires, voire même dans le cinéma ?

Mais comme nous l’avons dit plus haut, peut-être serait-il intéressant de chercher dans l’ADN du groupe (le réseau social) ce que ces lunettes pourraient véritablement créer dans nos vies…

Rejoindre le groupe Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut