Amazon TV, l’écart se creuse encore un peu plus !

Quand la télévision est apparue dans de nombreux foyers dans les années 60 et 70, elle s’est imposée comme le véritable centre de la maison et jusqu’au développement des smartphones et des tablettes à la fin de la première décennie 2000, ce phénomène est resté la règle. Les choses ont néanmoins changé avec le temps et sans avoir pour autant perdu de sa vigueur, il est vrai que des écrans plus petits – et surtout portables – sont rapidement venus concurrencer ce célèbre petit écran qui fut pendant de nombreuses années un véritable dictateur dans nos vies…

Poste de télévision ou chaîne de télévision ?

Poste de télévision…

Vous vous souvenez peut-être de ce terme tellement poussiéreux et qui de fait est devenu très amusant ?

On aurait en effet aujourd’hui beaucoup de mal à appeler un tout nouvel écran Samsung de 5 centimètres d’épaisseur, qui mesure 1,5 x 1 mètre (voir plus) et qui plus est, nous affiche le service de streaming de Netflix… poste de télévision. 

Le poste de télévision désignait​ à la fois cette énorme boîte extrêmement difficile à bouger et le contenu que l’on y trouvait. A savoir une – ensuite avec le temps plusieurs – chaîne(s) de télévision. Cette dernière doit très clairement son succès à cette formidable impression qu’internet nous à donné. Celle d’entrer en contact avec le monde extérieur en restant bien confortablement assis dans notre intérieur, donc sans prendre le risque de rencontrer un monde extérieur que nous ne connaissons pas. Or, très vite, un besoin d’interactivité s’est imposé aux  producteurs tout comme aux téléspectateurs, nourrissant d’une part le fantasme d’attirer de plus en plus – besoins de revenus obligé – de monde devant son écran, et d’autre part pour le public de devenir une star éphémère. 

Ces deux facteurs ont été le fer de lance de ce que l’on pourrait appeler les années télé. Des années télé qui se sont soldées par un développement intensif de l’immersion du public dans les émissions proposées, via des jeux, des interviews, des concerts, des concours ou bien encore des émissions de télé réalité. Bref, la télévision nous immergeait dans le monde extérieur et nous étions prêts à y passer des​ heures. Il n’empêche que nous étions néanmoins des victimes d’une certaine forme de dictature du fait que – nous venons de le voir – le poste de télévision était tellement confortable que nous n’avions pas forcément envie de sortir de notre habitat, mais de plus, elle nous imposait aussi de respecter des horaires très stricts. Il fallait rentrer pour huit heures précises pour regarder le film qu’on nous avait annoncé tous les soirs pendant deux semaines complètes. Il fallait rentrer à l’heure pour voir les informations (appelées nouvelles à l’époque et devenues infos ou news avec le temps) ou une émission précise. Bien que l’arrivée du magnétoscope et ensuite du lecteur de DVD aient un peu amélioré les choses, il faut bien avouer que pendant très longtemps, nous sommes restés dans le même état de végétation. Une situation assez compliquée à expliquer à une génération qui n’a pas du tout connu cela et qui se sentirait bien malheureuse de ne pas jouir de la liberté dont elle jouit aujourd’hui. Non seulement, aujourd’hui on peut très largement être heureux sans être abonné au câble, et dans le cas contraire nous pouvons regarder tous les programmes en différé et cela à partir d’appareils de toutes tailles, où que nous soyons sur la planète.

Amazon lance ses propres écrans de télévision…

Il n’est pas étonnant que nous ayons délaissé pendant une petite dizaine d’années cet écran de télévision qui ne nous apportait plus vraiment grand chose. Le phénomène SmartTV, a néanmoins donné une vigueur nouvelle à ce petit écran devenu la star déchue de notre habitat. L’écran de TV intelligent (connecté à Internet, car de là à ce qu’il puisse penser par lui-même, il faudra encore du temps), nous a permis d’ajouter une nouvelle dimension à ce tableau  animé au travers duquel on ne regarde plus du tout une simple image qui fait réfléchir, mais plutôt le monde et les gens qui s’y trouvent. Il nous a permis d’être​ maître de nos choix et de reléguer les institutions audiovisuelles à des postes de simples fournisseurs de contenus parmi tant d’autres. Et ces dernières années, l’offre s’étoffe, s’enrichit et dévore dangereusement de nombreuses parts de marché, au point tel qu’il menace aujourd’hui de remettre en cause un système bien en place qui tente tant bien que mal de s’adapter – et c’est largement honorable – mais est ce que cela sera véritablement suffisant ? Ces derniers mois, nous avons appris que Time Warner avait décidé de lancer simultanément les sorties de films en salle et sur les plateformes en streaming (ce qui est loin d’arranger les salles de cinéma ainsi que les chaînes de télévision). Nous avons aussi appris que de nouveaux acteurs comme la Paramount Pictures, arrivaient elles aussi sur le marché du streaming vidéo. Nous savons enfin que Netflix se lance aussi dans le streaming du jeu vidéo et qu’Amazon vient de s’offrir un monument du cinéma hollywoodien, le producteur au lion qui rugit… la MGM (Metro Goldwyn Mayer). Mais de là à imaginer que le sourire aux lèvres, la firme de Jeff Bezos concurrence directement des fabricants de TV comme Samsung, nous avions encore un peu de marge… 

Et si le télétravail était l’objectif global ?

Amazon va produire lui-même ses écrans… 

C’est un scoop sans vraiment l’être puisque​ le géant de Seattle doit lui aussi s’aligner devant ses homologues de la Silicon Valley (néanmoins jusqu’ici, parmi ces derniers seul Apple produit des écrans TV). Quand l’un met un pied dans un secteur, l’autre doit suivre et il n’est pas question – même si chacun possède le cheval de bataille qui lui est propre – que les choses se passent autrement. Aussi, après s’être​ positionné dans le top 5 des plateformes de streaming vidéo​, il n’y a vraiment rien de surprenant à ce qu’Amazon développe lui-même ses propres écrans​. Néanmoins, il convient de se pencher un peu plus en profondeur sur la démarche, car on pourrait croire qu’à l’image des géants de la grande distribution, la firme de Jeff Bezos veuille privilégier sur son site ses propres produits aux grand dam de la concurrence. Cependant, ce n’est pas si certain que cela car Amazon a aussi besoin des autres constructeurs qui permettent entre autres choses l’accès à son service Prime Vidéo. Vous l’aurez donc compris, personne n’a intérêt à travailler avec un système fermé et cela concerne aussi le champion toutes catégories confondues en la matière… Apple.  

Ce que nous savons sur ces nouveaux écrans développés par Amazon est assez précis, mais avec un certain recul, l’offre que l’entreprise propose n’est pas très différente de celle de ses concurrents. En bref nous avons des produits aboutis, offrant une qualité d’image 4K en tailles et prix similaires aux autres constructeurs. Néanmoins, ce qui marque le plus c’est que deux fonctionnalités particulières sont intégrées à ceux-ci. La première est une connexion directe avec l’enceinte Echo. Donc avec tous les objets connectés qui se trouvent à l’intérieur de l’habitation. Un domaine de développement pour Amazon qui prend de plus en plus d’ampleur. Et tout ceci pour faciliter l’immersion avec l’appareil. La deuxième, c’est la possibilité de télétravailler à partir de l’écran TV qui peut atteindre jusqu’à 75 pouces. 

Vous avez encore des doutes sur les intentions d’Amazon ?

N’en ayez plus, car il s’agit très clairement pour une entreprise qui avait déjà un pied très lourd dans le monde du télétravail (cloud, formations, télémédecine,  divertissement et bien entendu celui de la livraison à domicile) d’avancer encore un peu plus dans le domaine. Bien entendu, Amazon ne dispose pas encore d’une interface particulière pour la visioconférence – comme c’est le cas pour Zoom, pour Google ou pour Microsoft – mais il semble que l’objectif recherché est bien celui-là, voire même de​ se situer en Amont et de laisser les autres prendre tous les risques en Aval (avant de développer son propre système de visioconférence). En sommes-nous au point de pouvoir choisir sur notre écran TV des applications comme Teams, Meet, Room ou Zoom ?

Les dés sont jetés, mais imaginez le confort d’immersion pour une réunion de travail et de plus, cette formidable Alexa qui mettrait toutes vos demandes en pratique en quelques secondes, tout simplement pas une simple commande vocale.

Plutôt pratique non ?​

Rejoindre le groupe Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 17 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut