And the Winner is… Anne Hidalgo !

Elle n’en est pas à sa première tentative anti Tech, l’étendard du socialisme français, Anne Hidalgo est de retour dans sa guerre anti GAFAM. Elle compte donc profiter de la situation délicate de AirBnB et de la désertion des touristes à Paris (virus oblige) pour reprendre du terrain.

Précédemment, elle avait réussi à contraindre l’entreprise américaine à limiter le nombre de logements dans la capitale française à 60.000, mais ce n’est pas tout…

Alors, comment la maire de Paris compte t-elle s’y prendre ?

Elle a tout d’abord à ses côté Ian Brossat qui semble t-il – en tout bon communiste – est tout aussi acharné qu’Hidalgo à manger du AirBnB à toutes les sauces.

Ensuite, il semble que l’équipe de la maire parisienne est bien décidée à sortir tout l’attirail possible pour y arriver. Taxes, renforcement de la législation, pression sur les propriétaires, accentuation des contrôles, mise en place d’un référendum et si c’est nécessaire, faire appel a des personnes qui ont de l’influence. C’est à dire comme on peut s’en douter, aux commissaires européens qui n’en ratent jamais une pour lancer une procédure en justice contre les GAFAM. Avec tout ce que cela représente comme avantages financiers, bien entendu.

Bref, Paris s’enfonce encore un peu plus dans la boue. Une boue dans laquelle François Hollande et ses sbires s’enfonçaient déjà, il y a quelques années. Et visiblement, les choses ne sont pas prêtes à changer…

Ils semble une fois de plus que l’intérêt des populations passe au second plan par rapports à ceux des politiques et des lobbies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 − 4 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut