Aux bons soins du docteur Apple…

La passion des GAFAM pour le secteur de la médecine n’est plus à démontrer aujourd’hui. Mais pourtant ces géants technologiques restent toujours un peu dans l’ombre et semblent prendre leur temps pour entrer à temps plein dans le secteur. En coulisse, en revanche… 

Des rumeurs, des rumeurs ?

Si vous possédez une Apple Watch, vous pourrez très bientôt bénéficier de soins médicaux (payants) par abonnement chez Apple…

Mais que les accros de la sécurité sociale se rassurent, ce n’est pas encore le cas. Mais attention, cela pourrait néanmoins devenir très vite une réalité. C’est du moins ce qu’affirmait un rapport du Wall Street Journal en mai dernier. Le quotidien américain retraçait dans ces quelques pages, tous les efforts que fait Apple depuis 2016 pour rentrer dans le domaine des soins de santés et hospitaliers : 

Recrutement de médecins, achat d’une clinique, développement d’applications pour programmer et suivre des soins de santé, expérimentation beta sur le personnel (volontaire) interne de l’entreprise, élaboration d’un programme de remise en forme assisté par des coachs professionnel et surtout un développement massifs de surveillance des différents points de mesure du corps humain, via – encore elle – l’Apple Watch. Autant d’éléments qui peuvent nous assurer qu’Apple veut clairement se positionner comme un acteur de premier plan dans le secteur, au mêm​e titre qu’Amazon. On pourrait même prédire sans trop se risquer qu’une intelligence artificielle analysant les programmes de suivi et la détection des problèmes de santé – un peu à l’image du Watson d’IBM – soit aujourd’hui en cours de développement. 

Bref, Apple aurait donc mis au point une application permettant à des médecins de suivre leurs patients, de prévenir d’éventuels problèmes futurs et de les soigner si besoin est…

Un choix logique finalement…

Il y a cependant un couac, car apparemment, le somptueux projet de la marque à la pomme  serait gelé depuis plusieurs mois. La firme commence en effet à avoir une certaine expérience de la sensibilité du public et surtout de celle de l’administration par rapport à la collecte des données personnelles, et cette dernière aurait donc eu raison – du moins pour le moment – de cette ambitieuse aventure…

Toujours est-il que la télémédecine, tout comme le télétravail ou la téléformation présentent de nombreux avantages, mais aussi on doit l’avouer quelques inconvénients. Toutefois, si on peut déplorer les discussions devant la machine à café au bureau, il faut bien avouer qu’au contraire, se rendre chez le médecin n’est pas vraiment une activité que l’on pourrait qualifier de très agréable. Voyons les choses en face, il faut d’abord se rendre sur place, puis s’enregistrer, attendre, consulter, payer, aller chercher le nécessaire à la pharmacie et enfin rentrer chez soi. Et c’est sans compter toute la paperasserie que l’on doit supporter par la suite. C’est donc beaucoup de temps et d’énergie et on ne peut que rêver d’un système plus pratique et beaucoup plus efficace.​ La télémédecine est donc un outil qui peut pallier à tous ces problèmes. D’autant plus qu’une médecine efficace, c’est avant tout une connaissance parfaite de toutes les données médicales d’un patient. Pour le dire autrement, un bon médecin est avant tout un médecin qui vous connait bien, mais cela ne veut pas dire qu’il doit vous connaître en personne. Avant tout, il s’agit d’en savoir le plus possible sur vous. Et cela c’est facile pour Apple…

Une sécurité sociale 2.0 ? 

L’éthique est indispensable dans ce domaine et vu le nombre de scandales qui ont abouti à de nombreuses poursuites en justice, Apple à une réputation solide à (re)construire avant de se lancer véritablement dans le domaine de la santé. Ce n’est par ailleurs qu’une question de temps ou d’infrastructures physiques à mettre en place. Quand nous allons dans une clinique quelconque, nous lui délivrons, sans vraiment montrer de réticence, nos données médicales. De même que si l’on se rend dans une potentielle (ou pour l’instant hypothétique) clinique Apple​, nos données seraient enregistrées, traitées et stockées​ afin de rendre plus performant les traitements en général, voire même de générer des solutions adaptées à chaque individu. Ici, il est avant tout question de donner confiance aux patients et le gel du projet démontre bien que la confiance envers le fournisseur des services est réellement en jeu. Un abonnement mensuel couvrant tous les soins de santé d’une personne, renforcé par la présence de quelques cliniques bien réelles (servant de vitrine à un gigantesque hôpital mondial virtuel) serait donc la porte d’entrée pour Apple dans le secteur hospitalier. Et il semble que tout soit déjà mis en place pour que les premiers Apple Day Care voient le jour.

A quoi devrait-donc ressembler cette social-security du futur selon Apple ?
L’emplacement lui-même, ne devrait pas trop changer, mais néanmoins les infrastructures physiques devraient être​ réduites au strict minimum, comme d’habitude d’ailleurs chez Apple. On s’imagine bien des espaces lumineux, dépouillés de choses inutiles, dans lesquels la technologie est omniprésente, pour y recevoir les quelques patients qui n’auraient pas la possibilité – de part leur état de santé – d’avoir une Apple Care Home Assistance (Assistance de soins à domicile) et qui devraient de ce fait être​ accueillis dans une infrastructure médicale. On pourrait aussi imaginer un personnel humain très réduit, étant donné que des robots sont déjà opérationnels pour les consultations à distance, actuellement dans certains hôpitaux. De même, le nettoyage, la livraison des repas, des médicaments et du linge de chambre peuvent aussi être délégués aux robots. Bref, vu la manière dont les choses se profilent, l’infrastructure de soins va diminuer – du moins physiquement – pour laisser de plus en plus de place aux soins à domicile et à la télémédecine. C’est plus simple, plus net, plus efficace et beaucoup moins onéreux de prendre un rendez-vous en ligne avec un médecin pour une visioconférence dans les deux heures qui suivent et de se faire livrer les médicaments (ou les traitements) adéquats automatiquement chez soi. Si nous voulons véritablement anticiper le monde de demain, Apple est une des entreprises incontournables en la matière. Plus que ses homologues et concurrents d’ailleurs (à l’exception d’Amazon), car en la matière, s’il ne faut retenir qu’une phrase, c’est bien celle de Tim Cook qui affirme que la plus grande contribution d’Appel à l’humanité, ce sera bien dans le domaine de la santé…

Rejoindre le groupe Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 25 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut