Connaissez-vous Atlas ?

Il faut bien l’admettre, à chaque fois que Boston Dynamics nous dévoile ses nouvelles performances, on ne peut pas s’empêcher d’éprouver un sentiment qui se situe entre l’extase et l’agonie…

Et pour cause les robots de la compagnie américaine repoussent chaque jours les frontières de ce qui est possible en terme de robotique.

La semaine dernière, chacun de nous a eu le plaisir (ou l’horreur) de découvrir les nouvelles performances du robot Atlas

Si ces nouvelles performances sont pour le moins hallucinantes, ce n’est néanmoins pas ce qui est le plus marquant.

Lorsque l’on se réfère à ce que ce dernier pouvait réaliser il y a encore moins de cinq ans d’ici, c’est bien la rapidité de l’évolution technologique développée sur Atlas qui se révèle être la plus impressionnante. Il y a peu, comme le témoigne la vidéo de CNET, ci-dessous, Atlas n’était encore qu’une machine très sophistiquée, certes, mais ayant du mal à se tenir droit sur un sol enneigé… Nous n’en sommes absolument plus là, comme le démontre la vidéo publiée cette semaine par Boston Dynamics !

Quel avenir robotique pour les États-Unis ?

Jusqu’ici Boston (et son agglomération), semblait être – du point de vue technologique – d’une importance secondaire par rapport à la Silicon Valley ou à New York. Mais en réalité Boston dispose grâce au MIT (Massachusetts Institute of Technology) d’un passé conséquent en ce qui concerne la recherche sur la robotique.

Le japon bien entendu, reste un acteur de premier ordre dans le développement de robots avec des entités comme Kenshiro ou Asimo (Honda). Ce dernier étant jusqu’ici considérés comme un des robots humanoïdes les plus sophistiqués au monde… Cependant, Atlas démontre que les américains (Boston Dynamics est détenus néanmoins par Soft Bank, une entreprise japonaise) commencent à prendre une avance sérieuse sur leurs concurrents asiatiques. Même si certains peuvent remettre en cause les vidéos de présentation parfois hasardeuses de ces entreprises technologiques, la volonté et les efforts déployés sont néanmoins témoins d’un dynamisme réel.

Boston pourrait de ce fait devenir un pôle technologique (focalisé sur la robotique) de première importance. Exactement au même titre que New York l’est dans le secteur des Fintech…

Il serait intéressant (et aussi sur le plan financier) de suivre l’évolution de cette pure perle qu’est Boston Dynamics car au regard des compétences techniques et technologiques que l’entreprise est capable de développer, elle pourrait bien devenir un des acteurs économiques les plus importants au monde.

Les applications pour le robot Atlas, produites à une échelle industrielle sont multiples : conquête spatiale, applications militaires et humanitaires, manutention dans des complexes industriels ou miniers, réglementation des activités humaines dans les centres urbains, livraisons de produits en tous genres, assistances médicales, etc. D’autant plus que Boston Dynamics vient d’annoncer aussi la commercialisation de son robot (chien) Spot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 20 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut