Créer une rupture avec l’installation électrique…

Le fait que chacun puisse devenir producteur d’électricité relève de « l’aveuglement » !

La solution la « plus fiable comme scénario est un travail collectif remarquable et de longue haleine, fondé EXCLUSIVEMENT SUR DES TECHNOLOGIES QUI EXISTENT DÉJÀ et jamais sur des paris hasardeux de ruptures« .

Voici le discours que tenait un professeur honoraire de l’Université Lille 1, sur son blog en mai 2013.

Si vous avez encore un doute sur la raison pour laquelle les américains sont largement en avance en terme de numérique (sur les européens) vous savez maintenant pourquoi !

Comment en effet, former des innovateurs dans les universités si les professeurs tiennent de tels discours ?

La rupture, une réalité qu’il va falloir accepter…

La rupture est une démarche qui devrait être systématique voir même instinctive…

En quoi mon produit ou mon service va t’il résoudre un problème de société ? Comment faire avancer les choses ? Comment sauver cette planète ?

Ce n’est certainement pas en produisant des bougies luxueuses à base de pétrole ou un nouveau vase Design hyper branché, que l’on peut envisager l’économie et l’entreprise aujourd’hui !

Apple, Tesla, PayPal, Space X, Uber, Netflix, Spotify... Les propos de ce professeur font presque rire…

Vous en voulez des idées ?

Prenons l’exemple des fabricants d’ampoules… Des milliards d’ampoules préprogrammées pour mourir trop vite, sont consommées chaque année. De plus le recyclage de celles-ci est très relatif.

Une approche digne de ce siècle, serait de se demander de quelle façon rompre avec l’installation électrique traditionnelle. C’est exactement la logique qu’il faut avoir au XXI°siècle.

Venons à notre idée…

Notre idée, c’est la fin du câblage électrique, des soquets, des interrupteurs et des ampoules. C’est une lampe autonome, auto rechargeable, connectée et impérissable.

La lampe recharge sa batterie grâce à la lumière qu’elle produit.

C’est une lampe qui réagit avec un détecteur de mouvement, qui règle l’éclairage en fonction de l’activité humaine ou des humeurs des occupants de la pièce. Elle se commande avec un assistant électronique qui assure le réglage de la luminosité. En fonction de l’émotion de la voix, l’assistant peut même appliquer la luminosité la plus adéquate…

On se met au travail ?

Cet article est la première partie (1/4), d’un programme sur la rupture énergétique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut