Des boites retour pour Amazon…

J’adore Amazon… Pas besoin de se déplacer, on trouve absolument tout, donc on ne perd plus son temps à courir à gauche et à droite pour trouver ce que l’on cherche. Simple, net et efficace…

Seulement, l’amoureux de cette planète que je suis n’est pas tout à fait satisfait !

Je m’explique…

La livraison, c’est des émissions de CO2. Mais si je dois prendre ma voiture pour me rendre chez un détaillant, c’est aussi des émissions de CO2. A défaut d’équilibre, les projets futurs d’Amazon devraient mener l’entreprise à du 100% électrique.

Non, ce qui me gêne le plus, c’est la quantité d’emballages. Bien sûr, certains diront qu’une caisse en carton se recycle. D’accord, mais le recyclage a aussi un coût énergétique. L’eau, les produits chimiques, l’électricité, ce sont des éléments qu’il faut aussi prendre en compte. Et puis, il faut compter sur la production des nouveaux emballages et de tout ce que cela représente en besoins en ressources.

Pour pallier à cela, deux approches semblent intéressantes :

La première consisterait à développer une structure qui permette à Amazon de réutiliser les boites.

La seconde approche serait de mettre au point un système dans lequel le client puisse réutiliser cette caisse en y mettant un objet à envoyer. Même objet qui serait repris par le livreur Amazon lorsqu’il vient déposer un nouveau colis.

Dans les deux approches la boite est réutilisable. Dans la première Amazon devrait mettre sur pied un système de collecte… pourquoi pas via ses livreurs ?

La seconde approche est intéressante car nous avons tous des choses à vendre et à livrer. Qu’il s’agisse d’un cadeau, d’un objet précieux, d’un ordinateur, de livres à transmettre, des produits issus de sa propre production, des choses à échanger ou à partager, etc. Et cela est valable pour tout objet physique.

Imaginez ce potentiel…

Pour mettre cette idée en pratique, il faut donc se pencher sur trois choses :

  • Le Design de la boite qui doit être modulable pliable et solide. Il doit assurer le maintient d’une multitude d’objets différents (donc il serait tout d’abord intéressant de dresser une liste des objets génériques potentiellement échangeables). Il doit aussi inclure un système de fermeture et d’ouverture qui évite l’utilisation des bandes collantes traditionnelles. Enfin son système de traçage doit être permanent et non plus sous forme d’étiquette.
  • L’application qui va permettre de transmettre les informations au livreur, quant à la reprise et à l’expédition d’une boîte retour. Dans le cas d’échanges entre personnes du même quartier, la livraison peut être faite sur le passage du livreur. Si ce n’est pas le cas les colis doivent retourner au centre de distribution d’Amazon, puis être réexpédiés.
  • Le site et l’organisation qui en découle sur lequel les gens vendent ou s’échangent les choses. Cela peut être un site existant ou non…

Bon on se met au travail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 21 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut