Devrait-on tirer une leçon de l’ouvrage d’Hoffmann… « Les élixirs du Diable » ?

 » [ ] il [le prince – l’État] considère que ses sujets n’ont pas été créés pour lui , mais que c’est lui qui est créé pour eux. La liberté de pensée ; la modicité des impôts et le bon marché de la vie qui en découle ; le retrait total de la police, qui n’existe que pour mettre sans bruit une barrière à l’insolence des méchants et qui, par conséquent, est bien loin de tourmenter les citoyens et les étrangers par un excès de zèle ; l’absence de tout abus pouvant provenir de la soldatesque; le calme paisible dans lequel se développent l’industrie et le commerce : tout cela rendra certainement agréable votre séjour dans notre petit pays« .

Ces quelques phrases sont marquantes, car si cela ressemble étrangement à ce que nous, citoyens d’un pays occidental sommes en droit de réclamer, il faut bien l’avouer nous en sommes bien loin…

Telle est la réalité :

Les représentants de l’État dans son ensemble, semblent considérer que la population existe pour satisfaire ses privilèges. Nous possédons certes une liberté de pensée mais elle ne pèse guère lourd dans les décisions officielles. Il n’y a plus aucune modicité des impôts puisque nous sommes écrasés sous le poids des taxes et de la lourdeur administrative. La police quand à elle est présente dans la rue puisque la population y descend pour montrer son mécontentement. Par rapport à l’industrie et au commerce, l’avenir se montre plus que morose. Quand aux étrangers, ils ne sont plus véritablement les bienvenus puisque les temps sont difficiles. Et dans des temps difficile, on ne partage pas le peu de choses que l’on a…

Il semble que pour en finir avec notre malaise social il serait peut-être, pour les politiques intéressant de se reposer sur ces quelques réflexions (sur l’ havre de paix) écrites par Ernst Theodor Amadeus Hoffmann parues entre 1815 et 1816…

Commençons par dresser une liste de ce qu’il faudrait mettre de côté pour vivre dans ce petit coin de paradis que nous désirons tous !

Il faudrait tout d’abord…

Crédits photographiques pour l’illustration :

By User:Lusitana – Own work, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=990737

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut