Et boum, ça vient de tomber…

Bonjour tout le monde !

Une autonomie de 1.200 kilomètres pour une voiture électrique ?

C’est du jamais vu et aussi du jamais fait !

C’est pourtant ce que le constructeur allemand Mercedes a annoncé avec un nouveau véhicule appelé EQXX. Même si ce n’est pas encore pour tout de suite, cette annonce témoigne bien de la volonté des constructeurs de tenter de pallier aux lacunes actuelles de la mobilité électrique. 

Découverte de nouvelles exoplanètes, protection de la terre contre des astéroïdes, internet par satellites… 

Il y a des planètes dans l’univers qui peuvent accueillir la vie, et la science vient d’en découvrir 24 nouvelles. En réalité, il s’agit d’exoplanètes situées bien loin de nous, mais néanmoins offrant toutes les caractéristiques pour héberger la vie.

Les conditions requises sont relativement simples…

Tout d’abord, il faut que cette exoplanète soit âgée de 5 à 8 milliards d’années. Il faut aussi une présence d’eau à l’état liquide, d’humidité ainsi que des nuages. Enfin, il faut que la température moyenne de cette exoplanète soit de 5°C supérieure à celle de la Terre (prédisposition à développer des formes de vies complexes, comparables à celles des forêts tropicales). 

Alors tout ça c’est très bien mais à quoi cela peut-il bien servir ?

Et bien, vous l’avez peut-être remarqué, la conquête spatiale vient d’enclencher une vitesse supérieure à ce qu’elle a pu être par le passé. Ce n’est pas encore une vitesse de croisière certes, mais néanmoins les choses bougent très vite. L’observation de l’univers est un domaine impératif si l’homme veut le conquérir et dans quelques jours, un méga télescope spatial (James-Webb) – qui est en ce moment soumis à ses derniers tests – sera envoyé bien loin au-dessus de nos têtes pour améliorer ces observations et nous aider à collecter les milliards de données dont nous avons besoin pour enfin sortir des frontières terrestres.

Mieux encore, la conquête spatiale se développe et cela commence aussi par le fait de protéger la terre contre d’éventuelles collisions avec des astéroïdes.  Pour se faire il y a deux missions successives au programme. Celles-ci seront lancées par la NASA (DART) et l’ESA (HERA). C’est plutôt rassurant quand on pense qu’un simple astéroïde de 140 mètres de diamètre qui entrerait en collision avec la terre, pourrait provoquer une explosion équivalente à 13 millions de fois Hiroshima.

Donc les accros des scénarios catastrophes peuvent dormir sur leurs deux oreilles, il semble que de ce côté là, les choses avancent plutôt bien.

Et à propos d’espace…

N’oubliez pas que chaque jour des constellations de satellites qui seront capables de vous fournir un accès à internet sont en train de se mettre en place. Et il se pourrait que lors de la prochaine Keynote d’Apple – le mardi 13 octobre prochain – nous ayons un scoop concernant son entrée sur ce marché. 

Ici je me hasarde dans les rumeurs, mais de nombreux indices semblent montrer qu’Apple veut aussi se lancer dans l’aventure. Pour cela il a besoin d’un partenaire qui serait à mon sens autre que SpaceX ou Amazon. Toujours est-il que l’heureux élu a de beaux jours devant lui.

Mais patience…

Quoi de neuf chez les GAFAM

Amazon a décidé de se lancer dans le véhicule de livraison électrique et c’est vraiment une bonne nouvelle. 

Oui, les mauvaises langues diront probablement que le véhicule électrique n’est pas du tout écologique puisque finalement, l’électricité est produite à partir de sources qui proviennent dans le pire des cas d’énergies fossiles, et dans le meilleur – faute de mieux – du nucléaire. Un nucléaire qui génère des déchets dont on ne pourra jamais se débarrasser (du moins pour l’instant). 

Bon, nous reprenons avec Amazon, qui s’est lancé dans ce méga plan pour assurer ses livraisons de manière la plus neutre possible en terme d’émissions de CO2…

L’idée est ambitieuse : l’objectif est de remplacer 10.000 véhicules sur le parc déjà opérationnel d’ici 2022. Ils devraient être 100.000 d’ici la fin de la décennie. Le constructeur partenaire d’Amazon est une firme du Michigan du nom de Rivian. De fait, Rivian devrait plutôt elle aussi bien se porter dans les prochaines années.

Avis aux investisseurs !

Comme on peut s’en douter, ce véhicule est un prototype pour Amazon. Celui-ci devrait en effet servir de test pour développer les futurs véhicules autonomes que devrait déployer sur les routes le géant de Seattle dans les prochaines années. Information supplémentaire, le véhicule est relié à Alexa qui assiste les chauffeurs dans leur travail. 

Lisez entre les lignes…

Voilà un futur terrain de jeu pour Amazon !

Google dans son coin, améliore quant à lui son service Meet pour les enseignants. Il permettra désormais de diviser les élèves en petits groupes de discussion, entre autres d’offrir en plus la possibilité de poser une question au professeur via un formulaire sans interrompre la leçon ou bien encore de voir qui arrive en retard au cours. Bref l’interface s’enrichit et Google a promis d’autres améliorations avec le temps. Même si certains ne sont pas convaincus par l’école à domicile, il semble que les outils qui sont en développement aujourd’hui, réduisent très fortement les barrières qui s’opposent à ce que les enfants ne doivent plus se rendre physiquement à l’école dans le futur. 

Ecole et formation aussi prisée par Facebook qui lancera bientôt une certification pour être reconnu comme un véritable Community Manager. Ce nouveau métier très en vogue et très prisé par les entreprises. Non content de lancer cette certification Facebook offre aussi les cours qui vont avec…

Envie de vous lancer ? 

Les cours sont complètement gratuits et cela démontre une fois de plus l’ambition des géants de la Tech de se positionner dans le secteur de la formation et de l’apprentissage. IEt c’est logique puisqu’il n’y a pas suffisamment de ressources en matière grise sur la planète pour combler leurs besoins. Une des prochaines étapes à laquelle nous allons assister sera celle de programmes scolaires complets pour former des gens qui iront remplir les laboratoires de ces derniers. Voir même dans des laboratoires en ligne. 

On termine avec BlackBox…

C’est le nom donné par Monoprix à un mini magasin (18 mètres carrés) complètement autonome. 

Le principe est simple :

Il s’agit d’un conteneur pourvu d’une porte d’entrée et d’une porte de sortie. Vous présentez un moyen de paiement à l’entrée, vous pénétrez dans le container, vous faites votre shopping, vous payez et vous sortez. C’est simple, net, rapide et efficace ! 

Comme on peut s’en douter, la BlackBox est un prototype qui dessine déjà les grandes lignes de la manière dont nous ferons nos courses demain. 

Si du moins courses il y a encore…

Allez, à plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 13 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut