La Chronique du 8 janvier…

Et si Amazon devenait votre conseiller en sommeil ?

Et oui, ce n’est pas de la science fiction…

Amazon est en train de développer un appareil connecté qui pourrait analyser votre sommeil. 

Brahms – c’est le nom de l’appareil – est un objet à poser sur une table de nuit et qui analyse les habitudes de sommeil. On peut s’en douter, il est piloté par Alexa et peut même se connecter à d’autres objets comme une montre ou un déclencheur d’alarme. 

Alors, à quoi veut en venir Amazon ?

Je ne vous parle plus ici de cet accessoire en développement qu’est Brahms, mais plutôt de la vision globale de la médecine pour l’entreprise de Jeff Bezos…

On le sait, cette dernière déploie tous les moyens possibles pour réduire le coût des soins de santé, depuis plusieurs années maintenant. Le développement de Echo (bracelet connecté), Amazon Pharmacy, Amazon Care ou bien la surveillance des activités physiques peuvent en témoigner, la e-médecine se développe à grande vitesse et Amazon – tout comme Apple et Microsoft – est bien décidé à se positionner comme un acteur de premier plan dans le domaine.

Ce qui nous amène à la question suivante : 

La sécurité sociale telle que nous la connaissons aujourd’hui est-elle en train de disparaître ?

Probablement et l’envie ne me manque pas de vous dire oui et c’est très bien comme ça !

Nous allons progressivement vivre sous un monitoring permanent, notamment via nos objets et les vêtements connectés que nous porterons sur nous. A cela il faut ajouter la dématérialisation future des infrastructures nécessaires aux soins de santé, la robotisation de ces infrastructures quand elles seront encore indispensables ou encore les possibilités qui permettent une consultation médicale à distance. Si on y ajoute les progrès qui sont faits en termes de nano et de biotechnologies, il est clair que l’on va assister à une chute drastique du coût des soins de santé. 

Il n’y aurait rien d’étonnant de ce fait à ce que dans un avenir proche votre abonnement à la sécurité sociale ne vous coûte guère plus que votre abonnement à Netflix.

Mais tout cela, nous en reparlerons…

Quand un livreur de colis se transforme en médecin, les constructeurs automobiles se transforment en laboratoires technologiques…

Il y a quelques jours de cela, je vous parlais du constructeur automobile coréen Hyundai et de sa volonté très marquée de faire son entrée dans le monde de la Tech, avec entre autres le rachat de Boston Dynamics.

D’un autre côté, on sait aussi qu’Apple ambitionne lui aussi de proposer une voiture dans sa gamme de produits. Une voiture électrique et autonome révolutionnaire qui pourrait être commercialisée en 2024.

Vous voyez ce qui se trame ?

Et bien oui !

Le porte – parole de Hyundai à – sans se prononcer sur quelque chose de définitif – annoncé des négociations avec Apple, qui pourraient mener à un partenariat. 

Dans le cadre d’une association, Hyundai pourrait devenir – tout comme d’autres constructeurs automobile – un acteur technologique de première importance, mais aussi une entreprise qui va grandir de manière colossale. Surtout si Apple remporte le succès qu’il a connu avec l’Iphone, l’Ipad et l’Iwatch. Une montre dont les ventes dépassent en nombre celle de toute l’industrie suisse

D’autre part rappelons aussi que Foxconn, qui assemble l’Iphone et l’Ipad pour Apple a vu son chiffre d’affaires grimper d’années en années, sans jamais baisser. Si il en va de même pour Hyundai et si vous avez de l’argent à placer, il serait intéressant de tenir l’affaire à l’œil. Rien que l’annonce de ces négociations à fait bondir l’action de l’entreprise sud coréenne de 24%.

A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 20 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut