Le choc des révolutions industrielles…

Nous ne cessons, et ne cesserons jamais de le répéter, nous vivons vraiment une époque formidable !

Mais cette époque est toute particulière car les révolutions industrielles s’entrechoquent, s’accélèrent et peut être pas forcément dans l’harmonie et le bon ordre.

En effet, beaucoup vivent encore à l’ère d’une deuxième révolution industrielle révolue, mais pourtant ces derniers se rattachent aveuglément au passé. D’autres n’ont pas vécu cette deuxième révolution mais bénéficient pourtant d’outils technologiques absolument hallucinants. C’est le cas d’ailleurs pour les pays africains.

Nous vivons actuellement à l’ère d’une troisième révolution industrielle, alors que la quatrième est en train de se mettre en place rapidement. Et nous allons assister probablement à une cinquième révolution industrielle au regard de ce que Elon Musk est en train de mettre en place.

Revenons sur ces révolutions :

La première révolution industrielle à été marquée par une volonté d’augmenter la rapidité des déplacements et ainsi de réduire les distances qui séparaient les individus. Notamment avec l’apparition du train et du télégraphe.

La seconde perpétua l’obsession de la mobilité et de la matérialisation. Une matérialisation qui va atteindre des sommets inimaginables jusque la fin du XX°siècle. Voir même dans les premières années de la décennie 2000. La généralisation de l’électricité, du travail salarié, de l’automobile individuelle et des banlieues résidentielles… Tels étaient les fondements de cette deuxième révolution industrielle.

La troisième, celle dans laquelle nous vivons en ce moment, quand à elle revient en grande partie sur les problèmes générés par la précédente notamment en terme d’utilisation des énergies fossiles, de centralisation des pouvoirs économiques et des rapports entre le patronat et le salariat. Elle repose donc sur trois fondements majeurs, les énergies renouvelables, l’uberisation et l’économie collaborative .

La quatrième révolution industrielle est celle de l’intelligence artificielle faible – c’est à dire celle du deep learning – du drone, du véhicule autonome, des imprimantes 3D et de l’assistant électronique. C’est aussi une révolution dans laquelle les fondements de la troisième sont en train de devenir un modèle indiscutable pour une majorité, sinon du monde entier, mais du moins en qui concerne le monde occidental.

La cinquième, celle qui va se greffer aux deux précédentes, semble poser ses fondements avant même que la troisième soit généralisée au monde et que la quatrième ne soit officiellement reconnue. C’est pour dire comme le monde va vite, très vite… Cette cinquième révolution industrielle repose sur l’homme vivant dans l’espace, l’individu augmenté par des implants cérébraux ou par des exosquelettes, l’intelligence artificielle forte, c’est à dire qui à conscience d’elle même et enfin une prolongation de l’espérance de vie telle que que l’homme n’aurait jamais pu un seul jour en rêver. Une espérance de vie qui va atteindre 200, 300 voir même 400 ans et peut être même plus. On pourrait enfin ajouter un cinquième aspect qui pour certains est préoccupant… C’est celui d’une troisième force économique (GAFA /NATU/BATX) qui vient s’ajouter au deux forces indiscutables qui détiennent tous les pouvoirs : c’est à dire l’état et l’industrie (que ce soit celle des services ou celle du produit).

Cette nouvelle révolution qui nous attend va arriver très vite…

Il aura fallu 300 ans d’innovations techniques pour que la première révolution industrielle se mette en place. Il aura fallu à peine 100 ans avant que la deuxième se mette en place. En un demi siècle les bases de la troisième se sont posées. En 20 ans la quatrième est en train d’éclore. Combien faudra t’il donc de temps pour en arriver à la cinquième ?

Revenons sur nos propos du début de cet article…

Aujourd’hui, beaucoup, vivent encore au rythme de la seconde révolution industrielle. Beaucoup tentent d’occuper les pouvoirs politiques. C’est ce que l’on appelle aujourd’hui les populistes qui de diverses manières, manipulent les frustrations générées par ces trois nouvelles révolutions, en place ou à venir. Le plus célèbre et le plus médiatisé de ces personnages est probablement Donald Trump, actuel président américain, qui avec son entourage considère qu’aujourd’hui le métier d’avenir est celui de… mineur de fond.

Puis il y a ceux qui construisent demain en participent activement au développement d’un monde plus propre et plus responsable.

Il y a ceux qui sont en train d’œuvrer pour que la quatrième révolution industrielle arrive. Les GAFA entre autres…

Enfin nous avons, les plus visionnaires. Ceux qui décident d’aller dans l’espace et d’augmenter intellectuellement l’homme.

Et tous ces êtres cohabitent ensemble, chacun faisant évoluer ou régresser ce monde… Mais rappelons nous, avant tout qu’une révolution industrielle fait passer d’une main à une autre les enjeux de l’économie… Si vous avez de l’argent, des idées ou du temps, vous possédez maintenant une grille de lecture relativement claire de ce qu’il va falloir produire dans le futur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 22 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut