Quelques chiffres pour vous rassurer que le monde va beaucoup mieux qu’on le prétend…

Saviez vous que le monde ne s’est jamais mieux porté qu’aujourd’hui ?

C’est effectivement difficile à croire, car les médias et les politiciens nous rappellent tous les jours le contraire. Et pourtant, la pauvreté est en recul partout dans le monde, la recherche et les applications en terme de santé ne cessent d’évoluer et grâce aux nouvelles technologies, nous avons aujourd’hui accès à une société qui tente de plus en plus vers le coût marginal zéro… Ce qui veut dire que nous pouvons toujours faire plus avec toujours moins.

Tout ceci ne se voit peut être pas au quotidien, mais voici quelques chiffres qui démontrent le contraire :

Nous allons tout d’abord remonter jusqu’à l’année 1820. Politiquement et socialement, on ne peut pas dire qu’il s’agit d’une année calme. Consultez tout d’abord l’article de Wikipédia qui résume les grands moments de cette année pleine de rebondissements. Puis revenez sur cette page…

Le complot de la rue Cato, 1820

Mouvementé n’est ce pas ?

En 1820 dans le monde entier, sur 100 personnes :

  • 94 vivaient dans une extrême pauvreté (avec l’équivalent de 1.25$ par jour). Il n’y en a plus que 10 aujourd’hui.
  • 83 n’avaient jamais reçu d’éducation. Ils ne sont plus que 14 aujourd’hui.
  • 88 étaient illettrés, il n’y en à plus que 15 aujourd’hui.
  • Un seule personne vivait dans une démocratie…il y en a 56 aujourd’hui.
  • Personne n’était vacciné, il y en a 86 aujourd’hui qui le sont.
  • 43 enfants mourraient avant l’âge de 5 ans, il n’y en a plus que 4 aujourd’hui.

Nicholas Bouzou, Sagesse et folie du monde qui vient – Comment s’y préparer, comment y préparer nos enfants ?, édition Kindel, empl 377.

Pourquoi avons-nous donc l’impression que rien ne fonctionne sur cette planète, alors que nous avons toutes les raisons de nous réjouir des progrès que l’humanité à accomplis en seulement 200 ans ? Et tous les indices laissent croire que nous allons arriver très vite à un 0 absolu en ce qui concerne l’extrême pauvreté et l’illettrisme, l’absence de scolarité et la mortalité infantile, et à un 100% en ce qui concerne les vaccinations et les démocraties.

La décennie 1820 marque les véritables débuts de l’évolution technique moderne. Encore une raison de plus d’être convaincu que la technologie n’est pas notre ennemie , mais bien au contraire, elle reste notre premier atout pour trouver une solution à ce qui ne fonctionne pas bien dans le monde. Voici par ailleurs un article à lire pour vous en convaincre…

15 problèmes de société que l’Intelligence Artificielle peut résoudre

La décennie 2020 arrive à grands pas… Elle inaugurera une nouvelle révolution industrielle (la quatrième) dans laquelle les innovations technologiques vont se succéder à un rythme qui n’a jamais été atteint dans l’histoire !

Crédit photographique :

Le complot de la rue Cato, Par Inconnu — http://www.slangon.com/blog/, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10263901

Illustration en tête de page :

Goya et son médecin (1820), Par Francisco de Goya — XgHysMjXb5u2eA at Google Cultural Institute, zoom level maximum, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=29674869

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 5 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut