La Chine utiliserait tous les moyens pour convertir la jeunesse mondiale aux idéaux communistes ?

Il faut bien admettre qu’aujourd’hui, on découvre que les intentions de la Chine ne sont pas forcément mielleuses et purement commerciales. On aurait aimé que ce soit le cas, mais apparemment, les choses semblent être très différentes et beaucoup plus compliquées que cela…

Il est en effet, bien loin le temps où les journalistes des chaînes publiques européennes lui pardonnaient tout. Aujourd’hui la réflexion s’oriente sensiblement dans la voie inverse.

Une Chine qui entre en concurrence commerciale avec d’autres puissances commerciales, n’est pas un problème en soi. C’est même le meilleur des cas…

Une Chine qui s’accapare les infrastructures d’autres continents, comme l’Afrique et une partie de l’Europe, cela commence à poser certains problèmes, mais à ce niveau, on peut encore tolérer – dans une certaine mesure – la situation, par exemple pour la gestion de certains ports européens. 

Une Chine qui se développe en un temps record dans des secteurs technologiques de pointe, c’est un tout petit peu plus inquiétant – car la technologie investit avant tout l’intimité de chacun de nous – surtout quand on ne connaît pas véritablement les intentions de celle-ci. 

Il semble que nous soyons obligés de revoir sérieusement la notion du “Cold War is definitely over !”…

It seems…definitely not my friend !

Malheureusement, il semble que nous ayons tous été naïfs sur cette prétendue fin de la guerre froide. Très loin de là, car si les bonnes intentions étaient bien présentes après la chute du bloc de l’Est au début des années 90 (du moins beaucoup voulaient y croire), a succédé à Boris Yeltsin un homme issu du KGB, qui n’avait qu’un rêve, celui d’entrer en confrontation directe avec l’Occident. Donc en gros, de perpétuer la tradition… soviétique !

Juste à côté, nous avions un plus petit pays – territorialement parlant du moins – mais cependant tout aussi attaché à la doctrine communiste et comme vous pouvez vous en douter, il s’agit de la Chine…

Nous ne nous attarderons pas ici, sur les liens politiques qui unissent les deux voisins, car nous savons que si le président chinois doit choisir – du moins sur ce point – entre Vladimir Poutine et Joe Biden, son choix est fait d’avance.

La guerre froide n’a donc jamais cessé, nous avons eu juste une trêve de trente ans. Vu qu’après l’invasion de l’Ukraine, nous avons désormais une vision plus ou moins claire de ce que le premier veut faire, il s’agit maintenant de savoir quelles sont les véritables intentions de Pékin…

Deux scénarios sont possibles et ceux-ci sont parmi les plus optimistes car ils nous donnent encore une occasion de réagir :

D’une part et comme nous l’avons dit plus haut, si les intentions de la Chine sont purement d’ordre commerciales, il n’y a pas de quoi vraiment s’inquiéter, néanmoins il faut impérativement éviter de se faire avaler économiquement. D’autre part, la technologie chinoise consommée en Occident pourrait servir à la fabrication d’autres technologies encore plus pointues, qui pourraient se retourner contre nous en cas de tensions politiques entre les différentes parties. Ici encore, il s’agit d’un cas de figure, à défaut d’être positif, qui peut encore être géré, car nous avons encore les moyens de le faire…

Et si c’était aussi simple que cela !

Le pire est qu’il existe un troisième scénario qui pourrait être beaucoup plus inquiétant que les deux premiers…

Depuis 1914, un peu avant que les bolchéviques arrivent au pouvoir en Russie, la notion révolutionnaire communiste (ou plutôt bolchévique à ce moment de l’histoire), n’est jamais pour Lénine et pour Trotsky, qu’un aspect d’une gigantesque révolution qui doit se faire au niveau mondial. Il y a donc dans les fondements les plus sacrés du communisme – si on tolère l’expression – un profond sentiment de convertir le monde à la dictature du prolétariat, ou plutôt à ceux qui la dirigent. Le travail que va faire l’URSS sur ses voisins proches, et même lointains, va être colossal, dans les années qui suivent, et cela va petit à petit porter ses fruits.    

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, deux antagonistes se déchirent (capitaliste et communiste), mais on ne se bat que de manière indirecte sur des territoires restreints. Les meilleurs exemples en sont la Corée, le Vietnam ou l’Afghanistan. Bref tout est bon pour armer des milices pour contrer celui qui a une influence prédominante sur un territoire. Le monde entier en sera affecté, mais cette guerre d’usure va avoir raison des pays qui ont choisi la théorie de la répartition égale de la misère, plutôt que celles qui ont choisi la répartition inégale des richesses. 

Résultat des courses, les premières, en faillite depuis déjà plusieurs décennies vont imploser. La Chine n’y fera pas exception (rappelons nous les évènements sur la place Tian’anmen) mais va tout faire pour s’attirer les bonnes grâces du FMI et de la Banque mondiale dans les années qui suivront la chute du bloc de l’Est. Cela veut dire aussi montrer patte blanche et donner l’impression de faire des efforts en ce qui concerne le respect des droits humains. Et nous allons tous être séduits par la promesse d’un monde meilleur, sauf que les choses ne semblent pas du tout se passer comme nous le voulions et de plus en plus d’événements nous montrent que l’Internationale Communiste ne serait finalement pas morte du tout…

Quand Yintao Yu balance tout ce qu’il sait sur Byte Dance…

Ne nous laissons pas aller vers une nouvelle théorie du complot, mais non seulement les faits historiques sont là et on peut penser que tout historien du communisme (quelque soit sa tendance) ne niera jamais ce sentiment profond lié à une internationalisation communiste du monde. Ajoutons à cela les nombreuses administrations occidentales qui ont stoppé nettement le déploiement des équipements 5G sur leurs sols et barré la route à des entreprises chinoises comme Huawei. Récemment, il y a eu aussi l’interdiction de télécharger une application comme TikTok sur des téléphones officiels gouvernementaux. On peut encore ajouter à cela les scandales qui étaient liés à l’application Zoom, qui pendant le confinement transférait toutes les données récoltés lors des visioconférences sur des serveurs installés sur le sol chinois et c’est encore sans compter les ballons chinois survolant des sites militaires sensibles sur le territoire américain.

Mais on peut encore aller en chercher d’autres : 

Comment expliquer que des politiciens et anciens ministres français comme Jean-Marie Le Guen ou Jean-Louis Borloo soient nommés au conseil d’administration de Huawei France ? 

Comment se fait-il aussi que la première usine de l’entreprise, en dehors du sol chinois trouve une implantation dans le département français qui rassemble le plus d’unités de l’armée, y compris celle des services de renseignement ?

Lorsque Huawei décide d’installer un centre de recherche à Paris, c’est bizarrement à côté de l’Elysée qu’il se trouve…

Bon, venons-en maintenant à Yintao Yu, un ancien employé de Byte Dance – la maison mère de Tik Tok – qui est en ce moment en procès avec son ancien employeur. Résidant sur le territoire américain Yu – qui avait travaillé dans les bureaux en Chine et dans ceux de la filiale américaine – ne s’est pas gêné pour faire part aux autorités américaines de ce qu’il savait sur l’entreprise chinoise et le constat est malheureusement alarmant :

Transfert de données en direct, promotion des idéaux communistes sur les réseaux sociaux, détournement de vidéo pour faire de la propagande anti- japonaise,  anti-coréenne et forcément anti-américaine (et occidentale), utilisation massive de bots chargés de fausser la popularité de vidéos ciblées pour les rendre plus visibles. Bref les méthodes n’ont pas changé, mais en revanche les moyens, certainement !

A la base de tout cela, une unité spéciale au sein même de Byte Dance au siège chinois, composé uniquement de membres du Parti communiste. Cette unité serait appelée “Le Comité”… 

Autant dire que si vous avez des ados qui vous envoient une casserole à la figure – dans les prochains mois – en vous traitant de fachiste ou de capitaliste, commencez par vérifier les applications qu’il utilise sur son téléphone.

Le jeune public est une proie facile, surtout quand on lui offre des outils avec lesquels ils peuvent faire tout et n’importe quoi. Ils sont de nature à être plus aptes à adhérer aux idéaux de la gauche, ne serait-ce que par le fait qu’ils veulent vivre dans un monde qui est différent de celui de leurs parents. En revanche, quand ces idéaux sont véhiculés par des outils qui sont eux-mêmes directement aux mains des communistes chinois, il y a de quoi s’inquiéter.

Si l’existence de ce Comité existe chez Byte Dance, il y a aussi de fortes chances qu’il existe chez Xiaomi, Huawei, AliBaba et chez bien d’autres entreprises ultra sensibles. L’éviction de leurs fondateurs respectifs, Jack Ma par exemple, a été l’occasion pour Pékin de reprendre le contrôle de celles-ci. L’existence de ce Comité n’a donc rien d’étonnant. Alors, peut-être qu’entre Yu et Byte Dance, rien ne va plus, mais il semble néanmoins que les indices s’accumulent et ceux-ci démontrent sérieusement une volonté du gouvernement communiste chinois d’aller plus loin que ce qu’il veut bien montrer.

Maintenant, il nous reste clairement, pour éviter de très mauvaises surprises, à savoir dans quelles mesures…

Sébastien Colson 

C’était bien ?

Bon…

Mais ce n’est pas tout !

Une époque formidable

C’est aussi…

 un site web 

et des centaines d’articles qui traitent  des problématiques de notre monde !

Mais surtout…

Un bureau de rédaction !

Si vous avez besoin d’un rédacteur Web, analyste des nouvelles technologies et spécialiste des répercussions de celles-ci sur nos sociétés, alors…

Bienvenue…

Un bureau d’Illustration !

Si vous avez besoin d’une illustration pour un de vos articles, made by humans (puisque c’est notre nouveau challenge), alors…

Bienvenue…

Un service de sponsoring !

Si vous voulez sponsoriser un de nos articles et nous aider à changer le monde, alors…

Bienvenue…

Et le meilleur pour la fin, nous sommes sur…

Nous suivre…

Nous suivre…

Nous suivre…

Nous suivre…

Rejoindre le groupe Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 29 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut