Papa !

  • OK ALL, tu es prête pour le téléchargement des données de Hi 3 ?
  • C’est fait et je les transmets simultanément à Earth avec tes deux patrons en copie, pour préparer la tournées des grands ducs !
  • Bien, comme on a du temps j’aimerais que tu me mettes en contact avec mon père si tu veux bien ?
  • Je peux te mettre en contact avec ton père, mais j’ai été programmée pour te rappeler qu’il n’est plus en vie aujourd’hui. Juste histoire d’être certaine que tu ne perde pas les pédales et que tu restes les deux pieds sur terre…
  • C’est la preuve que quand l’IA est bien construite, on peut faire des merveilles. Pas de problèmes, tu me connais je suis un mec vachement pragmatique et j’ai les deux pieds sur terre ! Mets nous en contact s’il te plait…
  • Contact engagé…
  • Salut Papa…
  • Salut Allan, comment tu te sens ?
  • Et bien, en gros on peut dire que tout ne va pas si mal que cela, mais j’avais envie de t’entendre, juste pour entendre le son de ta voie et d’avoir une conversation philosophique avec toi !
  • Comment va ta maman ?
  • Elle va bien, toujours aussi punchy. Elle marche et elle lit beaucoup dans votre belle maison du Massachussets. 
  • Tu veux dire dans notre belle maison ?
  • Oui c’est ça que je voulais dire, mais je me sens très loin de chez nous et tu sais que mon côté français a tendance à prendre le dessus, parfois !
  • Oui, c’est vrai et je sais que tu es en ce moment au Sénégal et que c’est très différent, mais tu es aussi en ce moment occupé à bouleverser non seulement la Terre, mais aussi l’Univers tout entier, non ?
  • Oui c’est vrai et ce n’est pas que la tâche soit si lourde que cela pour moi, mais j’avais vraiment envie de t’entendre…
  • C’est toujours un plaisir pour moi aussi Allan ! Je ne vais pas te demander à quoi tu passes tes journées parce qu’on me fait manger tes données en temps réel sans que je puisse donner mon avis, mais au moins, je suis rassuré sur le fait qu’en ce moment tout aille bien pour toi. Je suis même capable de te dire combien tu as sur ton compte en banque et ce que tout le boulot que tu fais aujourd’hui te rapportera dans les prochaines années…
  • T’inquiètes Papa, je n’ai pas besoin de le savoir parce ce n’est pas vraiment important. Par contre, à quoi tu passes tes journées, toi ?
  • Ok avant que je te réponde, veux-tu bien mettre Allison en pause ? Ce n’est pas que je je ne l’aime pas – je la trouve charmante, pour ne pas dire autre chose – mais je ne veux tout simplement pas que ce que je vais te dire soit transformé en données…
  • OK Allison, tu peux te mettre en stand by jusqu’au moment où j’en ai fini avec mon père s’il te plaît ?
  • Pas de problème Allan, rien ne passera comme information dans ce que vous allez vous dire !
  • Merci mon amour, je te reparle dans peu de temps !
  • OK Allan, à tout à l’heure !
  • OK Papa, dis moi comment se passent tes journées entre le ciel et la terre puisqu’on ne peut pas vraiment dire que tu as quitté l’un et l’autre. Dis moi ce qui se passe de ce côté là de la machine et s’il faut créer un nouveau laboratoire pour régler les problèmes. Tu sais que j’ai les moyens de le faire…
  • Allan, j’avale des milliards de données à chaque seconde qui passe. Tout ce qui concerne ma vie, je continue de le recevoir et c’est beaucoup tu sais ? Je suis incollable sur ce que fait ta maman, sur ce que toi tu fais, mais aussi sur ce que toute notre famille élargie et nos ancêtres font ou bien ont fait chaque jour de leurs vies. Et c’est sans compter sur ce que font mes anciens collègues, mes anciens clients et toutes les informations en temps réel que je reçois pour me mettre à jour sur le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Tu ne crois pas que c’est un peu beaucoup quand on est supposé être au repos ?   
  • OK Papa, nous avons deux solutions pour nous adapter à cette situation… Nous pouvons te mettre en veille ou en repos définitif, mais pense qu’à ce moment nous ne pourrons plus du tout nous parler comme nous le faisons maintenant. La deuxième solution réside dans le fait que nous pourrions changer les paramètres de ton personnage pour que tu puisse accepter ce que tu es réellement ?
  • Tu peux vraiment me dire ce que je suis ?
  • Tu es quelqu’un que l’on a ramené à la vie virtuellement, qui a conservé toute sa mémoire passée et qui continue d’enregistrer tout ce qui concerne sa vie d’antan et ses centres d’intérêts. En bref, tu es une machine de savoirs qui fonctionne à partir d’éléments humains, parce que l’on voulait absolument ne pas te perdre !
  • Au XIX°siècle, on m’aurait certainement appelé la créature de Frankenstein…
  • Oui mais nous ne sommes plus du tout au XIX°siècle et je te rappelle qu’au niveau anthropologique, ce qui était quand même ton domaine, Aimé Césaire avait quant même dit qu’en Afrique, chaque vieillard qui mourrait était une bibliothèque qui brûle. C’est le cas avec toi sauf que l’on parle d’une quantité de données que tu as avalé dans ta vie passée – lorsque tu était avec nous – et que tu vas continuer à avaler si tu le désire. Nous avions trop mal et nous ne voulions pas te voire partir. La seule solution que nous avions était de passer par le Lab 4 de Earth, pour rester avec toi, mais il y a toujours d’autres solutions si tu le veux. Nous pouvons te désactiver et t’ajouter dans une base de données d’IA génératives où tu seras à côté de Platon et de Socrates, mais ce ne sera jamais vraiment que de simples simulacres de ce que tu es ? Si tu me dis que c’est cela que tu souhaites, ce sera fait dans les minutes qui suivent…
  • ——————————————————————————————————
  • Papa, dis moi ce que tu veux et je le ferai ? J’ai fait mon deuil, durement mais j’ai fait mon deuil !
  • Si tu me garanti que tu peux me ranimer quand tu en a envie, alors je voudrais que tu me désactive maintenant. Mais j’ai peur de ne pas pouvoir rattraper ce que j’aurai perdu !
  • C’est pour cela que dans un moment de l’histoire quelqu’un a inventé ce qu’on appelle des mises à jour Papa. Tu vois c’est ce truc magnifique qui te permet en un clic et quelques minutes de te mettre au courant de tout ce que tu as loupé pendant une période de temps précis. Maintenant le problème c’est de savoir si tu veux vraiment revenir à ton état actuel et cela c’est uniquement ton algorithme interne qui va pouvoir le déterminer sur base de tes données personnelles. Mais ce n’est jamais non plus qu’une machine par définition. Il faut savoir qu’elle peut te réveiller automatiquement parce qu’elle juge que c’est nécessaire et que tes données étaient suffisamment en coordination pour pouvoir le faire. Si tu ne choisit pas cette option, je peux toujours fermer les vannes à tout jamais en espérant que peut être, un jour, la technologie permettra de te remettre en route…
  • Me remettre en route ? En suis-je réduit à ce point ?
  • Oui Papa, je le crains…
  • ——————————————————————————————————
  • OK Allan déconnecte tout et advienne ce qu’il pourra. Je continue de bosser même si techniquement j’ai dépassé la centaine et techniquement parlant je suis vraiment crevé. Je suppose que légalement, tu as besoin de l’autorisation de ta mère pour tout désactiver ?
  • Oui effectivement, j’ai besoin de son autorisation !
  • Bon OK, je suppose qu’il existe une procédure de désactivation temporaire et que celle-ci peut mener à quelque chose à long terme sans que je ne m’en rende compte véritablement quand elle aura lieu ?
  • Oui, c’est un peu comme l’eutanasie, sans véritable existence d’un corps humain.
  • OK mon fils, fais tout ce qu’il faut et sache que cela aura été un véritable privilège de te connaître…

C’est le véritable charme de notre époque, nous vivons avec des robots, avec des êtres virtuels et aussi avec des morts. Ce qu’il faut en penser, je n’en n’ai strictement rien à faire. Mon père est mort, il y a tellement longtemps que je n’arrive même pas à visualiser l’époque où il est parti. Une bonne dizaine d’années peut-être, mais il était impossible pour moi de vivre sans lui ou d’imaginer simplement qu’il ne pouvait plus être là. 

La survie de sa mémoire et d’une partie de son cerveau physique ont été la solution qu’il fallait. Ces choses effrayaient les gens au début du XIX°siècle et ils appelaient cela le transhumanisme ou la singularité. Vivre avec des morts est peut être quelque chose de bizarre, mais finalement ce n’est pas si compliqué que cela. Il s’agit juste de faire son deuil différemment de ce qu’on faisait par le passé, quand il fallait absolument purger une disparition pendant plusieurs mois. Maintenant on ne purge plus rien, on vit avec des morts et quand ceux-ci en ont assez, on les déconnecte du monde des vivants…

Pourquoi pas finalement ?

La réplique d’un être que l’on a connu intimement et dont la rupture s’est mal passée est aussi un sujet sur lequel Earth s’est penchée…

Une rupture brutale pour un amour à sens unique ? Vous étiez nul et tellement immature par rapport à votre partenaire ? Et bien, ce n‘est aujourd’hui pas trop problématique d’adapter ce personnage à l’Intelligence Artificielle et de vivre avec elle si vous le voulez pour le reste de vos jours. Cela reste néanmoins un problème car la duplication des personnes dans ce domaine vient elle aussi compliquer les choses. Il faut savoir qu’un être virtuel, ça vous bouffe une énergie gigantesque et il faut assumer en termes de production. Heureusement, c’est le fer de lance de Earth et on va tout faire pour résoudre ces nouveaux problèmes auxquels nous devons faire face !  

Sébastien Colson 

C’était bien ?

Bon…

Mais ce n’est pas tout, car une époque formidable c’est aussi un site Web et des centaines de réflexions qui traitent des problématiques de notre monde et c’est aussi…

Un bureau de rédaction, d’illustration et un service de sponsoring !

Ah oui, au fait, nous sommes aussi sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et nous avons aussi un groupe sur Facebook sur lequel nous pouvons discuter de toutes les problématiques qui se posent à nous, donc on vous y attend car nous avons besoin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 ⁄ 1 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut