Et boum, ça vient de tomber…

Starlink vient de mettre en place la version bêta de sa constellation de satellites et les résultats sont plus que concluants. Les vitesses de téléchargement atteignent entre 50 à 100Mbps.C’est plutôt une bonne nouvelle, surtout que les rumeurs vont bon train sur les tarifs qu’une connexion Starlink pourrait coûter (environ 7$ par mois).

Spotify quant à lui, permet désormais de faire une recherche à partir des paroles d’une chanson. Une formule qui doit s’améliorer avec le temps, car la recherche est encore un peu laborieuse. Néanmoins l’idée est intéressante parce qu’elle permet de retrouver des vieux souvenirs. Autant dire qu’il s’agit là d’un besoin humain presque universel…

De son côté, Slack est en train de faire peau neuve et de se positionner comme un solide concurrent pour Microsoft, Google, Facebook et Zoom. Pour rappel, Slack est un service de messagerie en ligne et entend bien profiter de la nouvelle vague du télétravail en offrant un environnement collaboratif efficace pour les entreprises. C’est une bonne nouvelle car d’une part, nous allons pouvoir profiter de tarifs véritablement concurrentiels pour des environnements de e-travail et d’autre part, les recherches vont s’accélérer pour offrir aux utilisateurs des espaces de plus en plus performants. Ce qui veut tout simplement dire que nous sommes bel et bien entrés dans l’ère du travail à domicile et finalement, nous ne serons pas vraiment nombreux à nous plaindre.

La palme du jour revient à Google qui vient de mettre en ligne une véritable bombe : Tone Transfer. Un outil qui permet de transformer vos paroles ou vos fredonnements en un solo d’instruments. C’est une pure merveille. Je vous laisse découvrir tout ça sur le site

La conquête spatiale maintenant…

Après avoir envoyé un astronaute dans la station spatiale internationale et une sonde vers Mars, les Émirats Arabes projettent de se lancer dans un autre projet d’envergure…envoyer un rover sur la Lune.

Vous me direz peut-être, oui et alors ?

Eh bien, il se pourrait bien que les Émirats Arabes se positionnent comme la quatrième puissance spatiale au monde. Certes, c’est un acteur plutôt jeune dans le domaine, mais néanmoins un acteur qui possède une manne financière énorme. Donc qui a les moyens suffisants de se positionner à côté des USA, de la Russie et de la Chine dans la conquête spatiale.

SpaceX vient de signer un contrat avec le Pentagone pour la fabrication (et on s’en doute probablement le lancement) de quatre satellites. Bon, on sait que lorsque les choses viennent de l’armée américaine (ou de n’importe quelle armée dans le monde), ce n’est jamais pour fabriquer des friandises. Néanmoins, si l’opération réussit, SpaceX pourrait définitivement devenir le premier fournisseur spatial du gouvernement américain. Et ce très largement devant Boeing. Malheureusement pour ceux qui ont un peu d’argent à placer, la bourse pour SpaceX, ce n’est pas encore pour maintenant. Elon Musk refusant que sa société soit à la merci des actionnaires et des spéculateurs qui lui sont nocifs (Short Seller).

Revenons sur terre…

Le partenariat entre Google et Orange pour distribuer un smartphone low-cost au prix dérisoire de 25 euros sur le marché africain, me semble être une excellente piste à suivre. Vu la position d’Orange sur ce marché (124 millions de clients), les moyens de Google et le prix plus qu’abordable de l’appareil, l’opération pourrait être à mon sens plus qu’intéressante pour les investisseurs et les innovateurs !

N’oubliez pas que ce sont les petites améliorations quotidiennes qui font les grands changements…

On vit vraiment une époque formidable

A plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 7 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut