Stool, un tabouret réalisé avec 10 kg de déchets plastiques, non recyclables…

Non ce n’est pas du IKEA !

Le Design, ce n’est pas seulement industriel, c’est aussi artisanal. Et tout commence par une brique écologique…

Une brique écologique, c’est une boite qui peut être en carton, en métal ou dans un tout autre matériau. Généralement, on y accumule des déchets. Dans notre cas les déchets ne sont pas recyclables et sont composés en grande partie de plastique.

Une fois la boite bien remplie, il ne faut pas d’espaces libres à l’intérieur, on la met de côté et on en commence une autre… Ce, jusqu’au moment où l’on arrive au nombre de 15 boîtes.

Le chiffre va peut-être vous surprendre, mais il faut deux mois à une famille de quatre personnes, très respectueuse de l’environnement, pour concentrer ces 10 kg de déchets. Nous ferons les comptes plus bas…

Nous allons maintenant commencer à habiller l’ensemble :

Pour cela, il nous faut de la farine, de l’eau et du papier qui est destiné au recyclage. Tout ceci n’aurait pas de sens si l’on devait utiliser une colle industrielle et du papier neuf (ici on a utilisé des vieux cours de mathématique).

Assembler la farine et l’eau, mélangez et vous obtenez une colle très efficace pour assembler du papier et du carton.

Nous allons maintenant monter notre pièce par étage…

Nous allons en faire de même avec le deuxième étage…

Et ainsi de suite…

Et voilà notre structure montée !

Mais notre travail n’est pas encore terminé. Nous avons une structure extrêmement résistante, mais pas suffisamment. Nous allons donc devoir envelopper celle-ci avec du tissus. Ce dernier doit lui aussi, être de récupération. Encore une fois, la démarche n’aurait aucun sens si on devait aller acheter du tissus neuf pour emballer notre tabouret.

Nous allons donc maintenant procéder de la même manière qu’avec le papier et créer une enveloppe qui cette fois résistera à tous les chocs.

Une fois l’opération terminée, nous avons une structure aussi dure qu’un rocher. Mais afin de stabiliser tous les éléments, nous allons enrouler une corde tout autour. Le but est double, il est tout aussi pratique qu’esthétique.

Il ne nous reste plus, maintenant qu’à passer aux deux dernières étapes, la peinture et le vernis…

La couleur est au choix de chacun !

Stool est à la fois un objet utile, une sculpture très écologique et il est très, que l’on ne se trompe pas… confortable.

On vous a promis plus haut de faire les comptes, donc allons-y…

Ce geste peu paraître insignifiant mais à ce jour sur une année expérimentale, quatre prototypes et deux exemplaires finalisés ont été réalisés. Un troisième exemplaire est prêt à naître.

Le calcul est donc simple : c’est 70 kg de déchets par an, qui ne se retrouveront pas dans un incinérateur. C’est à dire dans l’air ou tout aussi pire, dans la rue. Travaillons avec une moyenne, soit 17.5 kg de déchets par personne….

  • 1000 personnes : 17.500 kg
  • 10.000 personnes : 175.000 kg
  • 100.000 personnes : 1.750.000 kg
  • Faut-il continuer ?

Stool est le résultat de deux gestes simples, prendre une boîte et mettre chaque déchet non recyclable dans cette boîte…

C’est aussi simple que cela !

On en discute ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 9 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut