En finir avec l’obsolescence programmée…

Que faudrait-il pour convaincre les industries d’arrêter de produire à court ou moyen terme ? Que faudrait-il pour convaincre les industries de se consacrer au produits durables ?

C’est en effet un débat qui a lieu depuis de nombreuses années et c’est, on peu l’admettre, une chose très difficile à mettre en place… D’autant plus que ces industries ont un pouvoir d’influence sur le monde politique.

Ne devrions nous pas commencer par le commencement ? C’est à dire la raison même d’exister d’une industrie !

Soyons clair, une entreprise existe pour la simple et bonne raison de faire de l’argent ! Nous n’y changerons rien. Tel est le capitalisme… Et ceux qui se mettent en tête qu’ils pourront changer les choses ne sont pas sur la bonne voie.

Il existe bien entendu des entrepreneurs utopistes qui veulent changer la donne et c’est tout là le but de l’économie numérique. Mais en ce qui concerne l’économie traditionnelle attachée à la mobilité et à la matérialisation, il s’agit d’un problème qu’il n’est pas possible de résoudre à moins de mettre en place un système qui permette aux entreprises de substituer les revenus générés par la production à une autre source de revenus.

Pour cela il y a deux solutions :

D’une part envisager la rupture avec le modèle traditionnel. Comme Steve Jobs l’avait fait avec Itunes et l’Ipod. Cela revient à éliminer le produit physique pour remplacer l’ancien système de consommation par un nouveau, complètement ou partiellement dématérialisé. Spotify, encore plus sophistiqué, ne requiert pas un modèle d’appareil unique, à usage fermé (comme c’est souvent le cas pour les produits Apple), mais s’adapte à tous les supports. Le système élimine toute la chaine des médias et de l’industrie de la musique sur un support matériel et peut être écouté sur un téléphone, sur une télévision, sur une tablette ou sur un ordinateur.

La deuxième solution résiderait dans le fait de convaincre les industries à vendre un produit durable, qui pourrait avec le temps être updaté avec diverses mises à jour proposant des extensions ou des améliorations du produit. C’est par exemple le cas pour les véhicules Tesla, ou pour des systèmes d’exploitation informatiques comme Windows ou Linux. Mais pourrions nous aller plus loi et étendre ce procédé à l’ensemble des produits de consommation ?

La question est de savoir si ce système peut s’adapter à des appareils électroménagers, des machines à laver, à des télévisions ou à des réfrigérateurs. Et la réponse est OUI ! Et ce sera d’avantage le cas avec les objets connectés.

En conclusion, dans les deux cas notre principal problème sera toujours et encore de trouver les solutions pour que les industries gagnent de l’argent. Qu’on le veuille ou non l’enjeu est bien là !

A moins d’éliminer l’industrie elle-même…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 7 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut