Joe, Bernie et les autres !

OK, personne ne veux laisser sa place, c’est bien connu…

Mais n’est-il pas un moment où il faut aussi pouvoir jeter l’éponge et s’en aller dignement ?

What did you do to Gladstone ?

Il y a quelques jours, je terminais de lire la biographie d’un grand bonhomme. Un de ceux qui ont construit le monde. Un de ceux qui on fait l’histoire…

Il s’agit de Winston Churchill !

Churchill était un phénomène rare… Tempête humaine, touche à tout invétéré, force de la nature à qui nous devons, nous européens, tellement de choses.

Churchill à eu une carrière sans reproches… ou presque.

Je passe sur les différentes erreurs qu’il a pu commettre, car tout humain qui se respecte n’est jamais à l’abri d’une erreur. Entendez plutôt qu’il a toute sa vie démontré une ténacité et un attachement tout particulier à quelque chose qui échappe à la plupart des politiciens… l’intégrité !

Parmi ses erreurs les plus remarquables, on doit au moins en retenir deux…

La première est d’avoir refusé pendant longtemps (de 1941 à 1943) le fait que la guerre moderne était désormais plus une affaire de logistique que de combattants au sol. Ce qui lui aura valu de se faire remettre à sa place, avec une élégance toute britannique, par le général Montgomery… « Faites vôtre travail et laissez moi faire le mien ! ». La seconde fut probablement de s’accrocher aussi longtemps au pouvoir politique, alors qu’il était déjà octogénaire. Le grand Winston était malheureusement largué, et ne comprenait plus vraiment grand chose au monde dans lequel il vivait…

Rien de vraiment mal avec cela, mais lorsque l’on mesure les dangers de l’époque (la guerre froide) cela fait définitivement froid dans le dos…

On a élu un gamin à Élysée et on va le regretter…

Le deuxième élément qui me vient à l’esprit vient de Luc Ferry, alors que je viens aussi de terminer un de ses ouvrages, écrit en commun avec Nicolas Bouzou, Sagesse et folie du monde qui vient…

Dans cet ouvrage et une fois de plus, Ferry fait preuve d’une formidable lucidité qui l’entraine à une analyse plus que complète de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Mais son seul et unique problème, c’est qu’il ne dispose pas des éléments nécessaires pour anticiper le futur. Et il semble même qu’il s’y refuse…

« On a élu un gamin à l’Élysée et nous allons le regretter… »

Que dire de tout ceci ?

Les jeunes, restez à votre place, seuls les vieux savent de quoi ils parlent. Laissez-nous faire et taisez-vous !

Intéressant, mais pas très novateur…

Pour quelqu’un, plutôt à droite et qui a aussi vécu Mai 68, on pourrait juger cette réaction comme relevant du domaine culturel… Mais par ces mots, notre bien aimé Luc Ferry fait au moins trois erreurs fondamentales…

La première est très clairement de ne pas pouvoir accepter que le monde, depuis maintenant une bonne quarantaine d’années, est construit par des gamins et non les moindres (Gates, Jobs, Stallman, Zuckerberg, Page, Musk, Thiel, Bezos, etc)…

En ce qui concerne Emmanuel Macron… La principale erreur que fait Ferry est de se persuader que Macron n’en fait qu’à sa tête (ou celle de la finance internationale), alors que finalement ce dernier suit aveuglément (et c’est une grave erreur) une voie toute tracée par ses prédécesseurs. Ce que Ferry refuse de voir, c’est que Elon Musk et Peter Thiel, avant de fonder PayPal, n’étaient jamais que des gamins lorsqu’ils ont senti que la bulle Internet allait exploser… A la même époque, Larry Page et Sergueï Brin n’étaient jamais que des gamins lorsqu’ils ont créés Google. Pourtant, il ont anticipé très largement l’impact des lignes à haut débits qui arriveraient très vite dans chaque foyers. Marc Zuckerberg n’aurait probablement jamais acheté Instagram pour des sommes absolument folles si il avait écouté les experts (les vieux) qui l’entourait…

La troisième erreur que fait Luc Ferry et non la moindre est de refuser de jeter l’éponge… Cette éponge, ce n’est pas d’abandonner la réflexion ou l’écriture. Mais plutôt de refuser d’accepter que la pensée de ses maîtres philosophiques (Platon et Socrate entre autres), n’a plus vraiment de valeur dans un XXI°siècle qui échappe à la plupart des réalités liées à un monde physique.

Le véritable problème de Macron est en réalité tout autre…

C’est de suivre aveuglément ce que ses prédécesseurs ont fait !

Jacques Chirac était proche de la sénilité lorsqu’il a entamé son second mandat. Il persévérait aveuglément dans un gaullisme désormais hors du temps… Sarkozy et Hollande étaient chacun dans leurs tendances respectives complètement à côté de la plaque. Le premier en jouant la carte de l’archaïsme libéral et le second en jouant la carte de l’archaïsme socialiste. Ce dernier ignorant manifestement que des doctrines dictées par Lénine ne pouvaient plus forcément fonctionner dans une France qui découvrait le XXI°siècle, un peu plus de 100 ans après la révolution bolchévique. N’en déplaise à Luc Ferry, le véritable problème d’Emmanuel Macron est bien de ne pas laisser aller son enthousiasme de gamin et certainement pas le contraire…

Des références puisées dans une époque révolue…

Comment certains, avec toutes les lumières du passé (aussi brillantes qu’elle purent l’être auparavant) pourraient-ils y voir clair aujourd’hui, dans un monde qu’ils sont complètement incapable de cerner ?

Bien entendu Condorcet aura toujours raison sur ce qu’il appelait les compagnies monopolistiques (ne pas confondre les opérateurs nationaux et les GAFAM) qui ne sont jamais qu’un impôt de plus à payer pour chacun de nous. Bien entendu, Victor Hugo aura toujours raison sur la peine de mort… Bien entendu William Morris et Karl Marx resteront les témoins de leur temps, en ce qui concerne une première révolution industrielle (voir même les bases d’une seconde) absolument terrifiante humainement parlant, et bien heureusement révolue à tout jamais. Bien entendu Henry David Thoreau aura toujours raison sur ses positions anti-esclavagistes et écologistes…

Mais aussi brillants qu’ont été tous ces gens, auraient-ils toujours autant de clairvoyance pour un monde dont ils ne pourraient rien comprendre ?

Pourquoi donc alors se borner à citer sans cesse ces gens brillants qui en réalité n’ont eu qu’une seule véritable passion… leur époques respectives ?

En référer à Platon ou à Socrate pour décrire les décennies à venir a aujourd’hui autant de sens que de se rendre au travail le matin, dans une charrette tirée par une mule.

Il faut cesser d’aller chercher dans le passé des références qui ne sont plus du tout en harmonie avec le monde dans lequel nous vivons. Nous sommes passé de l’ère industrielle à l’ère numérique et c’est tout aussi important que de passer de la préhistoire à l’histoire. Et encore, vu ce qui nous attend dans les 20 prochaines années, nous n’en sommes encore nulle part…

Un Luc Ferry (né en 1951) de part ses nombreuses références dans le siècle passé (entendons dans les valeurs dictées par l’ère industrielle, et malheureusement, bien souvent dans des siècles plus anciens) qui juge pour demain, sera toujours moins fiable qu’un Nicolas Bouzou qui partage son existence (donc ses références) à moitié entre le XX° et le XXI°siècle.

Écoutez les anciens, eux ils savent !

Peut-être était-ce valable entre 1958 et 1998… Oui, certainement car le monde était dans les grandes lignes toujours le même (si on fait fi de l’évolution technique).

Prétendre aujourd’hui – en avril 2020 – la même chose me semble très aventureux puisque l’ancien en question, non seulement ne vit plus dans le même monde, mais ne comprend plus rien au nouveau…



Artistes dans l’âme, nous avons choisi pour conserver l’esthétique de ce site, de travailler avec un système simple, net et efficace… Pas de pub, rien que du sponsoring et du bonheur !
Plus d’infos pour sponsoriser nos articles….

Prêts pour la suite

Venons-en maintenant à nos chers amis Donald, Joe et Bernie !

Donald Trump (1946), Joe Biden (1942) et Bernie Sanders (1941)… Trois septuagénaires qui s’accrochent au rênes d’un pays, qui rappelons-le quand même, est technologiquement parlant, le plus en avance dans le monde. Cela nous fait donc respectivement 74, 78 et 79 ans ou presque…

Pas très sexy pour une jeunesse qui rêve de conquête spatiale (ou d’autres choses) tout ça !

Dans une mesure ou l’autre, voilà à quoi vous devez vous attendre demain chers amis occidentaux…

Il a heureusement jeté l’éponge après s’être pendant très longtemps accroché à l’espoir de décrocher le fameux Graal : la présidence des États-Unis d’Amérique… Bernie Sanders, le plus vieux de la bande est celui qui semblait – et c’est logique – le moins avoir compris les enjeux du monde de demain. Prôner en effet le démantèlement des GAFA démontre à merveille que ce dernier n’a pas compris grand chose aux enjeux que pose le futur. Et cela vaut aussi pour ceux qui le suivent, car vouloir le démantèlement des GAFA, c’est avant tout dire aux chinois ce que le comte d’Anterroches, capitaine des grenadiers aux Gardes françaises à dit au capitaine anglais Charles Hay, en 1745… Messieurs, tirer les premiers !

Et cela bien sur avec toute la bêtise que cela représente…

Si l’on ne peut pas qualifier cela par de la stupidité – laissons à Sanders le bénéfice du doute – on peut néanmoins évoquer le fait qu’il ne comprend pas grand chose à ce qui va se passer demain et cela est déplorable. Autant déplorable que même Donald Trump qui se faisait le chevalier de l’archaïsme, semble avoir quant à lui (ou ses conseillers) compris ces enjeux, et de ce fait d’agir en conséquences…

Que dire de Biden après cela ?

Pas grand chose sinon que notre brave Joe, serait dans le cas où il est élu (et c’est loin d’être gagné), après deux ans un président octogénaire.

Pas très sexy, encore une fois…

L’Occident ne devrait t-il pas rêver d’avantage de gamins ?

Des gamins tels que Larry Page ou Peter Thiel…

Mais malheureusement, il semble que nous sommes encore condamnés pour quelques années à suivre des gens qui ne comprennent plus rien à rien.

Il nous reste à espérer que cela ne dure pas trop longtemps !

Nous vivons décidément une époque formidable, mais cependant pleine de contrastes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 18 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut