Quand votre frigo fera vos courses et vous conseillera des recettes…

Quand vous utilisez le service Drive, proposé par certaines enseignes de la grande distribution, pensez – vous que vos courses sont préparées dans le magasin même ? Et bien en réalité ce n’est pas le cas. Votre commande est préparée dans un entrepôt qui centralise les réservations et sont ensuite livrées dans le magasin de votre choix…

Amazon, toujours plein de surprises…

Nous avons déjà traité de cette étonnante stratégie d’Amazon, qui consiste à développer un réseau de magasins physiques, alors que logiquement on pourrait croire que le géant de Seattle concentre tous ses efforts sur la vente en ligne. Amazon à déjà acheté par ailleurs, en 2017 la chaîne de supermarchés bio Whole Food et déploie ses magasins physiques progressivement, notamment avec son concept de surfaces sans contact et sans passage à la caisse, Amazon Go. Il y a trois raisons principales à cela. Tout d’abord, la vente en ligne des produits d’épicerie ne représente encore que 10% des ventes globales (USA). Ensuite Amazon (qui détient 23,8% du marché) s’est fait devancer sur internet par son concurrent en dur, WalMart (25,3%). WalMart qui est sur le point de réussir à merveille sa transition numérique. Enfin, lorsque l’on connaît l’objectif global d’Amazon, la volonté de se positionner en physique sur un territoire non virtuel est très largement logique, puisque cet objectif consiste à vous livrer votre commande dans l’heure qui suit. Il n’y a donc pas d’autres choix que d’être​ à proximité des gens. ​Un luxe que WalMart peut se permettre puisque sa stratégie consiste à être​ à maximum 15 kilomètres de chaque citoyen américain. ​ Les magasins deviennent alors des dépôts prêts à vous livrer votre commande en un minimum de temps. La chaîne française Carrefour a par ailleurs commencé à expérimenter un système dans lequel un employé parcourt les rayons du supermarché pour le client, alors que celui-ci assiste à distance à son trajet. A chaque article désiré, l’employé le met dans le caddie et lorsque les courses sont finies, elles sont expédiées vers le client.

Cela démontre très clairement que la grande distribution est sur le point de réinventer son propre modèle et le futur pourrait vraiment nous surprendre car c’est peut-être votre frigidaire qui fera les courses à votre place. Et c’est chez Amazon que cela se passe…

Toujours un peu plus sur le secteur de l’électroménager…

Amazon à déjà commercialisé ces derniers temps un micro-onde ainsi qu’un écran de TV affichant fièrement sa marque. Ce sera bientôt au tour du frigo…

L’entreprise de Jeff Bezos est en ce moment occupée à développer un frigo capable de savoir quels sont les produits que vous utilisez couramment, ceux que vous pourriez avoir envie, de gérer le stock en vous rappelant que certains articles vont bientôt manquer, de scanner  les dates de péremption et de vous proposer​ une recette avec ce qui va bientôt être​ à jeter. Mieux encore, il peut vous commander ce qu’il vous manque et vous le faire livrer chez-vous. C’est un argument très clair pour lutter contre le gaspillage de denrées alimentaires. 

Bon reprenons…

Votre frigo fait tout le travail pour vous – sauf mettre les marchandises en place – et tout ceci en moins d’une heure. En plus de la lutte contre le gaspillage, nous voici avec l’argument du gain de temps et surtout, ce frigo pourrait marquer la fin d’une ère dans laquelle des centaines de millions de personnes rentrent le soir à la maison et, fatigués devant le frigo ouvert, se posent cette phrase récurrente  “Qu’est ce qu’on va encore bien faire à manger ce soir !”. Attention cependant, Amazon n’est pas encore capable de vous livrer vos courses en une heure et ce frigo n’est pas encore commercialisé. Néanmoins nous avons ici deux tendances très claires qui nous montrent les intentions d’Amazon pour le futur. Mieux encore, en lisant entre les lignes, il semble qu’en développant un frigo qui vous propose des recettes, l’entreprise se lance aussi dans la diététique. Ce qui vient compléter la sortie de son bracelet connecté et son service de remise en forme doublé d’un service de fitness (Halo Fitness) qui a aussi l’avantage – nous y sommes – d’être accompagné d’un suivi nutritionnel. De là à ce qu’Amazon vous propose à moyen terme des repas préparés, livrés chez vous, il n’y a qu’un pas. Pour preuve son entrée sur le marché de l’aide aux personnes âgées avec non seulement son développement croissant dans le secteur de la télémédecine, mais aussi avec le lancement récent (2021) de son service Alexa Forever (qui est centré sur la surveillance – en terme de santé – de ces derniers). Il serait en effet pratique pour eux de recevoir un repas tout fait, diététique, même capable via un programme très spécifique, à terme de prolonger leur durée de vie ou même de les maintenir en meilleure santé. 

Amazon Forever…

D’un autre côté, on peut aussi se demander si nous n’allons pas assister à une future lutte entre Uber Eat, Deliveroo et Amazon ?

C’est néanmoins possible, car Amazon à déjà intégré des restaurants bars, au centre de ses magasins Whole Food. Bien entendu, la chaîne n’est présente pour l’instant qu’aux Etats-Unis, mais une internationalisation de celle-ci n’est pas exclue. Rappelons aussi que cette dernière sert de prototype au développement d’un écosystème extrêmement pointu et aussi très complexe.

La deuxième tendance qui se profile à l’horizon est d’ordre robotique…

Peu le savent, mais Amazon possède des départements de R&D très avancés dans le domaine de la robotique. Ceux-ci sont par ailleurs déployés entre autres, dans les entrepôts du groupe. Mais en même temps que l’annonce de la sortie des services Halo Fitness et Alexa Forever, nous assistons aussi à la sortie d’un petit robot d’intérieur appelé Astro. Ce dernier est entre autres choses capable de surveiller un enfant pendant qu’il joue et si on peut surveiller un enfant, on peut aussi surveiller des personnes âgées. Au-delà du petit gadget qui pour le moment semble insignifiant, la question est ici de savoir comment Astro va évoluer ?

Si l’on revient à ce frigo miracle (et au développement des magasins physiques) d’Amazon,​ il ne manque finalement plus qu’une seule pièce au puzzle : 

Que se passe t’il entre la livraison des marchandises sur le pas de la porte et le rangement dans le frigo ? Dans un premier temps, le rangement fait appel à la bonne volonté humaine, mais ce n’est pas encore parfait. L’idéal serait bien entendu qu’un robot réceptionne les marchandises livrées et les mette en place dans le frigo. Astro pourrait très bien se transformer en cet admirable assistant qui pourrait effectuer cette prouesse. Prouesse gérée bien entendu par Alexa. On peut même​ se demander pourquoi Astro ne ramasserait pas les poussières sur son passage et pourquoi pas nettoyer en même temps… 

Rejoindre le groupe Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 1 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut