A quand une application qui éradique le ticket de caisse ?

Le ticket de caisse est comme le sac plastique… C’est une chose qui ne demanderait pas vraiment beaucoup d’efforts que pour pouvoir s’en passer…

Et pourtant, encore aujourd’hui des milliards de kilomètres de rouleaux de papier sont encore utilisés tous les ans de part le monde. Son éradication, ce n’est pas que l’on y a pas encore pensé, on en parle, mais il faut faire face à certains problèmes…

Certains commerçants vous proposent de vous l’envoyer par E-mail, mais il semble que ce dernier soit tout aussi polluant que sa version papier : selon Europe 1 – « Un mail avec un ticket de caisse dématérialisé c’est 5 grammes de gaz à effet de serre et 3 centilitres d’eau. Le même ticket de caisse au format papier : on va être sur 2 grammes de gaz à effets de serre et 5 centilitres d’eau« . Tout dépend du calcul effectivement car en remontant la chaine de fabrication on pourrait trouver certaines failles, mais tenons nous en à ceci…

Autre problème, la distribution des coupons de réduction : il semble que certains supermarchés et forcément certains clients y tiennent particulièrement.

Enfin il y a la problématique du besoin de vérifier sont ticket pour être certain que la caissière ne nous a pas compté deux fois le même article…

Bref tant de problèmes qui font hésiter à franchir le pas vers un monde sans ticket de caisse !

Pourtant on en parle, il suffit de faire une recherche Google sur le sujet et la liste apparaît. Et tous ces sujets sont récents…

Une application qui remplace les tickets de caisse imprimés chaque année…

Produire pour être jeté est complètement infructueux et il est grand temps de s’interroger sur les solutions qui pourraient abolir définitivement ce gaspillage…

Comment résoudre ce problème ?

La dématérialisation du ticket de caisse, voir sa disparition complète est inévitablement la solution. Nous venons de le voir l’E-mail n’est pas véritablement l’option la plus écologique. Donc nous devons nous orienter vers d’autres voies.

L’une d’entre elles consiste pour le vendeur à mettre en ligne la comptabilité de chaque client sur son site. Celui-ci pouvant y avoir accès sur son compte. C’est une solution intéressante mais qui néanmoins exige l’ouverture d’un compte client en ligne. Et tout le monde n’a pas forcément ni le temps, ni l’envie, ni l’occasion et peut-être même les moyens techniques de la faire.

La banque traditionnelle ou les organismes annexes tels que Visa, Master Card ou American Express, tout en ayant les possibilités,n’ont jamais vraiment été intéressés par créer une plateforme utilisateur qui centralise et qui comptabilise tous les achats d’une personne. Voir même de développer d’autres possibilités pouvant aider le consommateur à maximiser l’analyse de ses dépenses. Chaque organisme enregistre les activités de son client dans son coin mais très peu, pour des raisons évidentes se sont lancés dans l’aventure.

La solution idéale réside dans une application globale, capable de regrouper toutes le données financières d’un particulier et de les comptabiliser (pour lui et pour lui seul).

Concrètement cela signifie…

  • Une interface pratique et agréable
  • Une architecture ouverte aux organismes de paiements et de vente mais sécurisée en terme de données financières
  • Un accès rapide et compréhensible à tous
  • Des possibilités d’analyse qui améliorent le quotidien de chacun
  • Des extensions pouvant accentuer l’analyse des dépenses d’un consommateur par rapport à ses rentrées. Il peut s’agir d’une comptabilité, d’une centralisation de bons de réduction avec déduction immédiate sur les achats, d’alertes par rapport à la situation financière de ce dernier, et de bien d’autres choses encore…

Avis à celui qui sera capable de mettre ce système en place, la planète vous en remerciera. Et de grâce, notez que les géants du numérique fricotent sérieusement aujourd’hui avec la finance. Dernièrement c’était Apple avec sa Apple Card et Facebook avec Libra. Si vous ne voulez pas que tous les œufs soient dans le même panier, i l serait temps de s’y mettre avant que ce ne soit Siri, Alexa ou Google assistant qui ne s’en chargent.

En attendant dites non à vos tickets de caisse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 5 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut