Demain, qu’allez-vous perdre par rapport à aujourd’hui ?

Les cochers ont disparus et personne n’a pu rien y faire…

Combien de professions sont nées autour du transport en commun moderne ?

C’était la conclusion de notre notre article précédent.

Parlons aujourd’hui de la…peur.

Et oui… C’est bien de cela qu’il s’agit !

Nous avons peur de perdre ce que nous avons aujourd’hui car nous ne savons pas ce que nous aurons demain. Et en réalité c’est logique…

Qu’avons-nous avons aujourd’hui ?

Pour déterminer ce que nous allons perdre, il faut avant tout savoir ce que nous avons particulièrement à perdre.

Voyons cela…

Dans les grandes lignes, nous avons un logement ainsi qu’une famille, des relations avec les autres, une passion, une connexion à internet, une voiture et un travail. Si ce n’est pas encore le cas, c’est de toute façon ce qui va arriver à terme. Passons sur la multitude de gadgets ou d’activités que nous accumulons avec le temps. Ils n’ont finalement pas véritablement de valeur (et c’est aussi valable pour le matériel électronique qui à envahit nos vies depuis quelques années, puisqu’il est rapidement remplaçable).

Un seul de ces éléments permet d’avoir accès aux autres : le travail.

Sans lui (pour la grande majorité des gens), pas de logement, pas de voiture, pas de possibilité de s’adonner à sa passion, pas de connexion à internet et dans bien des cas, c’est la famille qui éclate.

Donc le travail reste avant tout l’élément le plus important de notre vie. Pour être plus précis, c’est l’outil qui nous permet de gagner l’argent dont nous avons besoin pour avoir accès à ces éléments. C’est d’ailleurs pour cela que très tôt, nous allons à l’école pour nous instruire et pour nous former aux bases requises pour accéder à ce marché du travail.

Donc en réalité, l’argent nous est plus indispensable qu’un travail…

Des besoins financiers moins importants…

Bien souvent, les gens se trompent en se concentrant sur la peur même de perdre leur travail alors que le bon sens voudrait que l’on se concentre avant tout sur notre aptitude à être souple.

Si nous acquérons cette compétence, il n’y a aucune raison pour que nous perdions ce à quoi nous tenons le plus : notre famille et un logement (le nôtre de préférence).

Ah oui, à propos de la voiture, j’ai une excellente nouvelle pour vous :

Vous n’allez bientôt plus en avoir besoin !

D’une part, le travail à domicile va se généraliser (mais il est clair que cette méthode de travail ne sera pas universelle à toutes les professions). D’autre par la mobilité autonome va progressivement prendre le dessus et rendre le véhicule particulier complètement inutile. Et ça c’est tout bonus pour nous…

Résumons…

Plus besoin de véhicule particulier, les gadgets encombrants sont disponibles en surnombre partout. Ils s’échangent, se vendent à bas prix ou se donnent même. Le DIY se généralise de plus en plus, notre société bascule vers une généralisation du coût marginal 0 et l’économie collaborative continue de se développer activement depuis une vingtaine d’années.

En bref nos besoins se résument à l’essentiel : l’habitation, satisfaire les besoins familiaux et avoir accès à internet. Ce qui veut dire inévitablement, avoir accès à la connexion mais aussi à l’outil informatique (smartphone, tablette ou ordinateur).

C’est bien peu de choses en somme par rapport à nos besoins actuels.

Bon oui, mais après…

Revenons à ce qui nous intéresse aujourd’hui…

Qu’est ce que vous allez perdre demain ?

  • Le besoin constant de mobilité
  • L’ attachement aux gadgets inutiles
  • Les embouteillages
  • Le stress lié aux trajets
  • Le stress lié à l’éloignement
  • La pollution
  • Les coups de klaxon et les disputes avec les autres automobilistes
  • Les accidents de la route
  • Votre dépendance au pétrole
  • L’absence de vos enfants pendant la journée
  • L’aliénation à l’emploi
  • Le besoin de recherche d’un nouvel emploi et les entretiens d’embauche
  • Le réchauffement climatique
  • La surpopulation dans les villes
  • Des espaces urbains dépourvus de verdure
  • La déforestation planétaire
  • Une agriculture chimique toxique
  • Les bousculades dans les magasins
  • La centralisation des activités économiques et humaines
  • L’enchaînement aux grosses administrations

Vous pouvez encore en ajouter plusieurs à la liste si vous le désirez…


Artistes dans l’âme, nous avons choisi pour conserver l’esthétique de ce site, de travailler avec un système simple, net et efficace… Pas de pub, rien que du sponsoring et du bonheur !
Ce contenu n’est pas sponsorisé. Il nous plaisait et nous avons décidé de le faire suivre…
Plus d’infos pour sponsoriser nos articles…. 

Prêts pour la suite ?

Revenons pour finir sur un point qui n’a pas pu vous échapper… Celui lié à la recherche d’un nouvel emploi.

Explications :

Progressivement les professions vont se diversifier autour des secteurs numériques, robotiques, ceux liés aux réalités virtuelles et augmentées, aux biotechnologies et enfin ceux liés à la conquête de l’espace. Il est clair que beaucoup ne pourront pas accéder aux professions liées à ces domaines.

Néanmoins, il va falloir aussi compter sur une généralisation et une amélioration constante du phénomène d’uberisation. C’est à dire le travail par l’intermédiaire des plateformes numériques. Et plus la technologie avancera, plus ces activités économiques constitueront des opportunités de travailler.

Prenons l’exemple des nouvelles professions de rédacteur web ou de copywriter. Ce sont des activités qui ne requièrent pas forcément des connaissances particulières, sauf la maîtrise de son sujet et de sa langue (chose que tout le monde est censé maîtriser d’une manière ou d’une autre). L’explosion des médias en ligne a généré une demande avide de la part des plateformes, d’articles en tous genres. C’est de ce type d’évolution dont nous ne devons pas avoir peur.

Il va falloir nous adapter via des formations complémentaires certes, mais croyez-moi, ce que nous avons aujourd’hui, il est grand temps de le perdre.

Je vous recommande pour mieux comprendre mon propos, de lire mon coup de sang de cette semaine.

Vous comprendrez pourquoi…

Ne nous oubliez pas…

Nous sommes aussi sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 4 =


Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut